LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

26 mars 2013

Contrairement à la version officielle, Bosco Ntaganda a été évacué par hélicoptère de RDC par le Rwanda

bosco-ntaganda-cpiIl y a dix jours, Bosco Ntaganda combattait encore au sein du Mouvement du 23 mars (M23), l'une des nombreuses milices de la région, soutenue par le Rwanda et l'Ouganda en complicité avec l'Occident qui convoitent âprement les richesses de RDC depuis plus de quinze ans. Mais le 18 mars, Washington, allié de Kigali, annonçait sa "reddition volontaire" à l'ambassade des Etats-Unis au Rwanda. Deux jours plus tôt, le Rwanda l'aurait évacué par hélicoptère de RDC, et ensuite "livré" aux américains, contrairement à la version officielle jusqu'ici mise en avant par les ennemis de la RDC, après des combats d'entraînement au sein de la milice rwandaise du M23 au détriment de la population congolaise alors que des "pourparlers de paix" sont en cours avec Kinshasa.

Pourquoi une telle reddition ? Le milicien a-t-il été lâché par le Rwanda ? A-t-il promis à Kigali ou sa mission, c'est plutôt de dédouaner le Rwanda de son implication dans les violences en RDC ? Sans doute !

"CE N'EST PAS L'ARRESTATION DE NTAGANDA QUI VA RÉGLER LE PROBLÈME"

Quatre jours après son transfert au Centre pénitentaire de la Cour pénale internationale à La Haye, le "général" Bosco Ntaganda a été auditionné, mardi 26 mars, dans le cadre de la "comparution préliminaire". Celle-ci donne au juge l’opportunité de vérifier l’identité du prévenu, de connaître la langue de son choix tout en lui communiquant ses droits. Tête baissée, clamant son innocence, "Bosco" ne regardait pas la juge. Selon Stephanie Maupas, correspondante de France 24, l’homme a semblé "anxieux et un peu perdu". Né à Kinigi au Rwanda, Ntaganda a dit qu’il se considère néanmoins comme "citoyen congolais". Il a opté pour la langue kinyarwanda. On apprenait que des organisations non gouvernementales ont déploré que la CPI se limite à connaître les faits commis en 2002 et 2003 en *Ituri alors que Ntaganda était encore récemment à la tête d’une rébellion. Les mêmes organistions de regretter que cette juridiction internationale se limite à poursuivre les chefs miliciens en laissant de côté tous ceux qui leur donnaient des ordres à partir notamment de Kinshasa, de Kigali et de Kampala. L’audience de confirmation des charges est fixée au 23 septembre prochain.

*L'Ituri n'est qu'un chapitre dans la carrière sanglante du milicien rwandais. Après 2003, Bosco Ntaganda a continué à piller les sous-sols congolais et commis d'autres massacres jusqu'à ce jour. A la faveur d'un accord de paix signé en 2009 avec son compatriote «Joseph Kabila», Bosco Ntaganda intègre l'armée congolaise avec le grade de général malgré la nationalité rwandaise et le mandat émis par la CPI. L'officier coule des jours tranquilles à Goma, sous l'oeil de la Mission des Nations unies au Congo (Monuc).

O.M./Congo Indépendant

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 23:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Contrairement à la version officielle, Bosco Ntaganda a été évacué par hélicoptère de RDC par le Rwanda

Nouveau commentaire