LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

11 février 2013

Démission du pape Bénoit XVI : Nouvelle stratégie pour revigorer le trafic d’âmes

pape-BenoitDu jamais vu à Rome depuis 600 ans: Benoît XVI créé la surprise dans le monde quand il a annoncé sa démission, pour le 28 février. En réalité le chef des catholiques avait préparé son départ, il a nommé, au cours de son pontificat, la majorité des cardinaux qui procèderont à l'élection de son remplaçant. Il a fait de son ami Mgr Gerhard Ludwig Müller, Préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi, (c'est-à-dire gardien de l'interprétation catholique du christianisme), le poste le plus important de l'Église catholique après le Pape. Les cardinaux européens électeurs restent majoritaires puisqu'ils pèsent toujours 51 % de ce corps électoral, 61 sur 117. Autre facteur, lui totalement décisif: les grandes orientations de l'Église ne reposent pas sur l'origine géographique mais sur des courants d'idées qui transcendent les cultures.

Avant de dévoiler la nouvelle stratégie pontificale pour remédier à cela, un petit rappel de l’Histoire serait quand même utile : Le christianisme que nous glorifions aujourd’hui est né à Nicée, l’actuel Isnik en Turquie, en 325 de notre ère d’une décision politique de l’empereur romain Constantin 1er. Ce dernier, après sa victoire dans la bataille du pont Milvius treize ans plus tôt sur Maxence, devrait récompenser les chrétiens, minoritaires à l’époque, de leur contribution conséquente à cette victoire.

C’est bien au cours du concile de Nicée convoqué intentionnellement par Constantin en l’absence du pape Sylvestre 1er que les écritures dites « saintes » ainsi que les dates commémoratives à la gloire de cette religion y ont été concoctées. C’est ainsi qu’il était question d’abandonner plus d’une soixantaine d’évangiles gênants pour ne se résoudre qu’aux quatre qui les arrangeaient dans la conception du Nouveau Testament. Les choses n’étaient pas aussi simples puisqu’il fallait tenir compte du caractère majoritaire des adeptes du Mithriacisme (doctrine de Mithra, dieu soleil). C’est ainsi qu’un mélange hétéroclite s’imposera pour satisfaire proportionnellement chaque composant de l’empire et que la part belle était consacrée à la gloire de Mithra : 

donationFESTIVITE DE NOEL : Il fallait décaler le jour de la naissance de Jésus de quatre jours pour masquer la vraie raison de cette célébration. Le 21 décembre correspond au lever du soleil dans l’hémisphère nord, c’est-à-dire les jours commencent à s’allonger par rapport aux nuits, ce qui équivaut en réalité à la renaissance du soleil. C’est donc le dieu Mithra qui serait à l’honneur le jour de Noël et non Jésus comme l’on a toujours voulu nous faire avaler.

DIMANCHE : Dans le judaïsme, religion de Jésus, le samedi était et est bel et bien le jour du seigneur. Comme pour Noël, il fallait encore décaler pour honorer Mithra. Pour mieux comprendre cela, mieux vaut aller du côté des Anglo-saxon, là-bas on dit clairement « Sunday :sun =soleil et day =jour » jour du soleil (jour du dieu Mithra).

SANG DU CHRIST : Cette mystification est tirée de la légende du dieu Mithra qui aurait combattu le taureau et a fait couler son sang pour fertiliser la terre.

LE DELUGE : C’est la copie conforme de la mythologie grecque rapportant la bénédiction de Zeus au couple royal de Thessalie qui repeupla le monde après avoir survécu plusieurs jours sur les eaux vers 1600 avant notre ère suite à l’éruption volcanique de Santorin qui avait inondé le bassin méditerranéen. Etc.

Etant un mouvement religieux né d’une décision politique et arbitraire dans un contexte de guerre, ces théories ont été utilisées par ses précurseurs au cours de leur campagne respectivement esclavagiste et coloniale sur le sol africain sous forme de croisades : Dépravation des mœurs, viols, mutilations, humiliations, tortures et divers autres formes de sévices étaient pratiqués sur nos ancêtres qui par conséquent devraient abandonner leurs noms authentiques au profit des prénoms pour qu’ils se mettent en phase avec le bon "Dieu" (le dieu des colons) car les nôtres étaient, pour eux, les incarnations du diable en personne.

Le trafic d’âmes peut s’installer maintenant sans heurts puisque l’âme de l’être africain conquis et baptisé est à la merci de la famille des croisés puisque le baptisé lui-même est né de nouveau. En naissant de nouveau, l’africain perd automatiquement toute protection physique et spirituelle de ses géniteurs naturels, ce qui facilite le transfert de son âme vers les pays des colons.

Aujourd’hui empêtrée dans des scandales pédophiles, l’église catholique romaine est en perte de vitesse. Les âmes qui se comptaient en millions se comptent maintenant en milliers et les églises sont vides. Que faire ?  

O.M.. ETEYA BISO !

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Démission du pape Bénoit XVI : Nouvelle stratégie pour revigorer le trafic d’âmes

Nouveau commentaire