LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

04 février 2011

Tirs à l’aéroport de Lubumbashi : Attaque ou simulacre d’attaque?

LubumSelon diverses sources, l’aéroport de Lubumbashi a été attaqué vendredi 4 février aux alentours de 4 heures du matin par un "groupe armé non identifié". Un échange de tirs s’en est suivi avec des soldats qui assuraient la sécurité de l’aéroport.

Qui a attaqué l’aéroport de la Luano à Lubumbashi? Selon une source aéroportuaire dans la capitale du cuivre, les assaillants appartiendraient à un "groupe séparatiste". Les détonations ont été entendues durant une vingtaine de minutes. «Nous avons eu cette information, on est en train d’essayer d’identifier ce groupe qui a effectivement attaqué les militaires qui étaient de garde à l’aéroport vers 4 h du matin (3 h en France)», a déclaré le ministre congolais de la Communication et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga. Selon lui, "les tirs continuent mais de manière un peu moins intense". Mende dit "penser" que l’armée et la police "sont en train" de "confiner" les agresseurs.

Selon une source locale, la situation serait plutôt "calme" dans le reste de la ville. Une source jointe au téléphone soutient le contraire. "Le centre-ville de Lubumbashi ressemble à une ville morte". L’aéroport de Luano est situé à une dizaine de kilomètres du centre-ville. Qui dit vrai? En tous cas, la télévision et la radio nationales sont muettes sur cet "incident".

kabila_militaireCe n’est pas la première fois que les autorités congolaises annoncent avec fracas qu’une "tentative de déstabilisation" de la ville de Lubumbashi. En décembre 2009, les agents de l’ANR (Agence nationale de renseignement) avaient arrêté une soixantaine de membres d’une église méthodiste à Lubumbashi. Motif : «Tentative de déstabilisation» du régime au pouvoir. Les "prévenus" ont passé plusieurs mois dans des cachots secrets sans qu’ils soient déférés devant les juridictions compétentes. Le 23 mai dernier, plusieurs personnes ont été interpelés par les mêmes agents de l’ANR dont les méthodes n’ont rien à envier à celle d’une milice. Ces personnes ont été accusées "d’avoir projeté" de s’emparer de l’aéroport de Luano. Un militaire et un policier ont perdu la vie au cours des affrontement. Un ancien dignitaire de la Deuxième République en l’occurence Mbenga Sandonga, ancien commissaire d’Etat aux Mines, aurait été cité lors des interrogatoires. Huit mois après, l’opinion congolaise n’en sait pas plus sur ce qui s’est réellement passé. Aun procès n’a eu lieu.

Lors de "l’attaque" de l’aéroport de Luano en mai dernier, des doigts accusateurs ont été pointés en direction des "Tigres" - ces descendants des ex-gendarmes katangais -, refugiés en Angola après la chute en 1963 de la sécession menée par Moïse Tshombe. Selon une source kinoise, l’attaque de l’aéroport de la Luano devait être menée par des combattants du FLNC (Front de libération nationale du Congo) que dirigeait Nathaël Mbumb. Le mouvement aurait comme «objectif à court terme» la proclamation un nouvel «Etat du Katanga».

Province d’origine de feu Laurent-Désiré Kabila, le Katanga est considéré, à tort ou à raison, comme étant le "fief" du président sortant "Joseph Kabila". Notons que tout l’appareil sécuritaire (l’armée, la police, les services de renseignements civils et militaires, la garde présidentielle dite "républicaine") est dirigé par les originaires essentiellement du Katanga (Balubakat) et du Maniema. Bien mieux, un important contingent de la garde présidentielle dite "républicaine" est basé au Camp militaire Kimbembe sur la route de l’aéroport de Luano. De là à conclure que la nouvelle "agression" est une nouvelle "attaque simulée", conçue par les "super faucons" de la "Kabilie", il n’y a qu’un pas à franchir. "Le clan kabiliste est devenu de plus en plus nerveux à quelques mois de la tenue de l’élection présidentielle, commente un militant des droits de l’Homme joint au téléphone à Lubumbashi. C’est la stratégie de la tension. On se demande ce qui se prépare dans les allées du pouvoir...".

Issa Djema/B.A.W

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 14:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Tirs à l’aéroport de Lubumbashi : Attaque ou simulacre d’attaque?

    mon pays

    bientot ce la fin de kabila pr notres pays congo rdc nous prions un Dieu vivant.

    Posté par leon, 11 février 2011 à 12:28 | | Répondre
Nouveau commentaire