LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

12 mars 2010

Le Roi au Congo: l’opposition flamande persiste "le régime de Kabila est un régime corrompu,dictatorial,meurtrier,irresponsable"

large_407194La visite probable d’AlbertII au Congo a été évoquée à la Chambre.

A défaut de demander un débat sur la question, l’opposition flamande, et - force est de le remarquer - uniquement elle, a interpellé jeudi après-midi le gouvernement fédéral sur l’opportunité de permettre au roi Albert II de participer aux festivités du cinquantième anniversaire de l’indépendance du Congo.

Une fois n’est pas coutume, les socialistes flamands se sont retrouvés sur la même longueur d’ondes que les nationalistes de la N-VA et, pire encore, du Vlaams Belang pour critiquer la désormais probable visite du Roi à Kinshasa à la fin du mois de juin. Résumons : à leurs yeux, Albert II ne peut se rendre sur place, car ce serait donner un blanc-seing "au régime meurtrier de Joseph Kabila qui en ferait un énorme coup de relations publiques".

Dirk Van der Maelen (SP.A) ne fut pas loin de comparer le régime congolais actuel à celui du maréchal Mobutu alors que Peter Luyckx (N-VA) se demandait si le Roi irait jusqu’au bout de la logique et mettrait aussi en exergue les graves dysfonctionnements qui font, selon un récent rapport canadien, qu’en dix ans, le Congo a perdu 5,4 millions d’habitants entraînés dans les violences du régime.

Plus surprenant : Jean-Marie Dedecker ne s’est pas joint à ce chœur particulièrement négatif, adoptant plutôt une position entre la "realpolitik" et le réalisme économique.

50617142Le bouillant leader de la LDD a en effet invité la Chambre à choisir entre "l’option moralisante un brin paternaliste et le pragmatisme", rappelant que le chef de l’Etat ne se déplacerait plus très souvent à l’étranger "si l’on devait prendre comme aune le fait d’avoir du sang sur les mains des alter ego à visiter".

Au nom du gouvernement, Yves Leterme a précisé que "lorsqu’une telle cérémonie commémorative est organisée, il relève des conventions normales d’y répondre courtoisement. La présence éventuelle de notre chef de l’Etat doit donc être vue comme un signe de respect pour ce pays et pour sa population".

Le Premier ministre a ajouté que la visite du Roi serait aussi une opportunité pour continuer à approfondir les relations entre les deux pays.

Et cela ne peut que s’inscrire dans le cadre de l’accord conclu l’an dernier entre le Congo et la Belgique.

Cela signifie, a encore dit en substance Yves Leterme, que l’on doit pouvoir déboucher "sur un dialogue qui envisage la consolidation de la paix, de la démocratie et de la bonne gouvernance et qui tout en élargissant la coopération au développement débouche aussi sur une amélioration de la situation dans l’est du Congo, principalement en faveur de la population locale".

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 13:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le Roi au Congo: l’opposition flamande persiste "le régime de Kabila est un régime corrompu,dictatorial,meurtrier,irresponsable"

Nouveau commentaire