LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

01 mars 2010

Le Rwanda, véritable vainqueur de la guerre du Kivu ?!

kab_kag............................................................................................

Le Rwanda est incontestablement le vainqueur du conflit du Kivu. Paul Kagamé a récemment obtenu, à peine après l’avoir demandé, un accord de principe sur l’ouverture des frontières entre la RDC et le Rwanda et la libre circulation des biens et des personnes ; les comptoirs commerciaux installés à Kigali pour l’export des ressources naturelles pillées au Kivu vont pouvoir fonctionner à plein régime, légalement. Nul ne s’en offusque, pas même le gouvernement congolais qui, semble-t-il, accepte tout sans barguigner. Les FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda) sont bien oubliées, tout comme les drames qui continuent de frapper la population du Kivu : place au commerce et à la mainmise du petit Rwanda sur le Nord-Kivu. Les plans de paix Cohen et Sarkozy sont en passe de se réaliser au détriment de la RDC, la « communauté internationale » est satisfaite, et Kouchner se permet même de rappeler, à Kinshasa, que, pour la France, il est légitime de voir prolongé le mandat de la MONUC (Mission des Nations Unies pour le Congo).

C’est ce même Kouchner qui, se targuant de sa longue amitié avec Paul Kagamé, est à l’origine de la réconciliation de façade avec un Rwanda devenu officiellement anglophone et membre du Commonwealth. Le président français, en visite à Kigali, le 25 février, vient en quelque sorte affirmer les remords de la France à propos du génocide de 1994 et s’excuser de la « faute politique » -ce sont les mots de Bernard Kouchner – que la France aurait commise à cette époque. Peu importe qu’un juge rwandais accuse de « complicités de génocide » 33 hommes politiques français d’importance - au pouvoir en France dans les années 1990/1994 - et militaires de haut rang ; peu importe si la vérité sur l’assassinat du président rwandais Habyarimana ne sera jamais connue. La justice passe après la soumission française au pouvoir FPR du Rwanda. Pourquoi ?

Le Rwanda est, depuis la 1ère guerre du Congo (1996/1997), la puissance incontournable de la région des Grands Lacs. Aujourd’hui, ce rôle de leader régional ne peut lui être contesté par aucun pays de la région. Les récents développements des relations bilatérales RDC/Rwanda témoignent de l’hégémonie rwandaise. À défaut d’avoir le soutien du Rwanda, nulle possibilité pour la France de retrouver la moindre influence politique en Afrique centrale, nulle possibilité non plus d’y poursuivre la moindre ambition d’implanter sérieusement les entreprises françaises dans la région, même si la RDC s’y montre disposée. Ceci explique pourquoi les Français acceptent l’humiliation de plier devant le Rwanda, de s’excuser platement alors que Kagamé n’a, en réalité, que du mépris à l’égard d’un pays qu’il considère comme, en partie, responsable du massacre de près de 800 000 Tutsis en 1994. Les ronds-de –jambe de Nicolas Sarkozy, qui n’est pas dupe, n’y changeront rien.|Alain Bischoff *

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 18:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le Rwanda, véritable vainqueur de la guerre du Kivu ?!

Nouveau commentaire