LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

26 février 2009

Zimbabwe, RDC et Soudan: mauvais élèves des droits de l'Homme, selon Washington

KabilaMugabeLe régime du président zimbabwéen Robert Mugabe s'est livré en 2008 à "une campagne de terreur", accuse le département d'Etat américain dans son rapport annuel sur les droits de l'homme, qui épingle également le Soudan et la République démocratique du Congo (RDC).

Après les élections générales du 28 mars, remportées par l'opposition, le régime zimbabwéen a recouru à "l'intimidation, la violence, la corruption et la fraude pour nier le droit des citoyens à changer de gouvernement", écrivent les auteurs du rapport.

Ce gouvernement "illégitime a procédé à des violations systématiques des droits de l'homme, qui ont beaucoup augmenté au cours de l'année", poursuivent-ils, évoquant 190 morts, des centaines de blessés et des milliers de déplacés dans les rangs de l'opposition au second trimestre 2008.

Ils accusent également "la répression, la corruption et les politiques économiques destructrices" du régime de Robert Mugabe d'avoir provoqué une aggravation de la situation humanitaire.

Plus de la moitié de la population dépend aujourd'hui d'une aide alimentaire et une épidémie de choléra a fait plus de 3.800 morts et 80.000 malades depuis août.

Mais le Zimbabwe n'est qu'un "exemple" de "l'autoritarisme qui continue à caractériser de nombreux pays africains", malgré des avancées en Angola - où ont eu lieu les premières élections démocratiques depuis 1992 - et des scrutins libres au Ghana et en Zambie, note le département d'Etat.

Washington déplore notamment la poursuite des violations des droits de l'homme dans les pays en guerre, comme la RDC, la Somalie ou le Soudan, où ont eu lieu "des meurtres de masse, des viols et des déplacements des populations civiles."

Le rapport s'en prend particulièrement au gouvernement de Khartoum, accusé de "continuer à collaborer avec les milices Janjaweed pour bombarder et détruire des villages, et tuer ou déplacer des milliers de civils innocents".

Quant à la RDC, "le conflit a alimenté la pire crise humanitaire du continent avec 45.000 Congolais tués chaque mois, un total de plus d'un million de déplacés (...) et des violences sexuelles omniprésentes."

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 02:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Zimbabwe, RDC et Soudan: mauvais élèves des droits de l'Homme, selon Washington

Nouveau commentaire