LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

31 décembre 2008

La Monuc dément les accusations de Laurent Nkunda

CPS_SCV41_131108095000_photo01_photo_default_512x341La situation est depuis lors relativement calme sur le terrain, et les pourparlers doivent reprendre le 7 janvier.

L'Onu a démenti des "allégations" du chef rebelle congolais Laurent Nkunda sur un renforcement des positions de l'armée le long de la principale ligne de front dans l'est de la République démocratique du congo (RDC), selon un communiqué transmis mercredi à l'AFP.

Dans un courrier adressé le 24 décembre au représentant de l'Onu en RDC Alan Doss, le chef de la rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) avait protesté contre ce qu'il qualifiait de "redéploiement" de l'armée congolaise sur la ligne de front de Kibati, rappelle un communiqué de la mission de l'Onu dans le pays (Monuc).

Après des "investigations" menées par ses personnels "sur le terrain", la Monuc "n'a observé aucun mouvement de la sorte de la part des FARDC (armée gouvernementale) dans les zones en question", explique ce communiqué, qui cite un courrier de M. Doss adressé à Laurent Nkunda. La ligne de front de Kibati est située à une dizaine de kilomètres en périphérie nord de Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu. Elle est un des principaux points de tension entre l'armée et les rebelles du CNDP, les positions des belligérants étant éloignés par endroits d'à peine 200 mètres.

A ce propos, M. Doss a de nouveau exprimé au chef rebelle "son inquiétude quant à la proximité des forces des FARDC et du CNDP" à Kibati, ajoute le communiqué. Il a également réitéré son appel aux parties en présence "de ne prendre aucune initiative susceptible de provoquer de nouvelles hostilités", réaffirmant "l'entière disponibilité" de la Monuc à "travailler avec toutes les parties afin de réduire aux maximum les tensions sur le terrain". Des négociations entre le gouvernement et le CNDP ont débuté en décembre à Nairobi. La situation est depuis lors relativement calme sur le terrain, et les pourparlers doivent reprendre le 7 janvier.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 14:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur La Monuc dément les accusations de Laurent Nkunda

Nouveau commentaire