LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

11 août 2008

Insécurité, José Makila, Olenghankoy etc... dans l’œil du cyclone de la police politicienne de Kabila

140269Les membres de l’opposition et surtout ceux du Mouvement de Libération du Congo se disent inquiets du fait qu’ils se sentent de plus en plus visés par des attaques criminelles. En effet, selon des proches du Gouverneur de la province de l’Equateur, José Makila Sumanda, qui a été désigné récemment en qualité d’Inspecteur Général du MLC, ce dernier aurait échappé à une tentative d’assassinat. Ce ne sont pas là de mots lancés gratuitement.

Ils affirment qu’une enquête a été menée et a conduit au constat selon lequel depuis près d’une semaine, des mouvements plus ou moins suspects se font enregistrer au croisement des avenues Benseke et Haute Tension, au quartier Macampagne, pas très loin de la résidence du Gouverneur José Makila. Des véhicules 4 fois 4, appelés communément jeeps, non autrement identifiés, se pointent toujours à ses alentours et à des heures indues et bien précises. C’est très généralement entre 1 heure et 3 heures du matin que ces mouvements se font remarquer. A bord de ces véhicules, a-t-on appris des mêmes sources, se trouvent des individus armés jusqu’aux dents et qui ne cessent de se renseigner sur le numéro 1 de la province de l’Equateur.

Et, à chaque fois qu’un groupe de gens s’approche vers eux, ces personnes que d’aucuns qualifient d’assassins prennent le large. José Makila et les autres membres du MLC dénoncent ces différentes tentatives, car estiment-ils, cela prouve à suffisance que les membres de l’opposition qu’ils sont, feraient l’objet d’une tentative d’élimination. Après l’assassinat du Vice-Président de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa, Daniel Botethi, le 6 juillet 2008, ces lieutenants de Jean- Pierre Bemba estiment que la série pourrait continuer si l’on ne l’arrête pas.

Pourquoi voudrait-on éliminer les membres de l’opposition, ceux-là même qui sont indispensables pour une instauration véritable de la démocratie en République Démocratique du Congo ? Cette question, beaucoup se la pose. Ce qui est vrai, c’est que la démocratie que la population a tant recherchée est en train de s’installer après tant d’années de guerre.

Ainsi, il revient au Gouvernement de la RD Congo de tout faire pour que la sécurité des biens et personnes soit assurée. Si des personnalités politiques, pourtant sécurisées, arrivent à s’inquiéter, qu’adviendra-t-il pour le reste de la population ? O.M/LPM

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 17:24 - Permalien [#]