LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

24 octobre 2007

RD Congo: deux journalistes battus "sur ordre" d'un ministre, dénonce une ONG

103520Une organisation locale de défense de la presse en République démocratique du Congo (RDC) a dénoncé mardi le "passage à tabac" de deux journalistes d'une chaîne de télévision privée par des policiers sur ordre d'un ministre, dans une "lettre ouverte" au chef du gouvernement.

Journaliste en danger (JED), "vient par la présente lettre élever une vive protestation contre le passage à tabac, lundi 22 octobre, de deux journalistes de la chaîne de télévision privée Horizon 33 (proche du pouvoir) par des policiers sur ordre express de monsieur Sylvain Ngabu, ministre d'Etat en charge de l'Enseignement supérieur et universitaire".

Selon JED, M. Ngabu reprochait à Eustache Namunanika et Didier Lofumbwa, respectivement journaliste et cameraman à Horizon 33, d'avoir donné la parole à un responsable d'une université publique suspendu par le ministre, lui-même interviewé dans le même reportage.

Convoqués lundi au cabinet du ministre, les deux journalistes se sont longuement expliqués auprès de lui sur leur souci d'informer "objectivement" l'opinion en diffusant "les deux sons de cloche", selon JED.

"Furieux, le ministre d'Etat a fait monter dans son bureau les policiers commis à sa garde et leur a ordonné de +corriger+ les deux journalistes", qui ont été "copieusement battus avant d?être jetés, comme des malfrats, hors du ministère", rapporte JED.

"Un tel comportement (...) est inacceptable et indigne d'un membre d'un gouvernement issu des premières élections libres et transparentes (2006) depuis plus de 40 ans" dans l'ex-Zaïre, souligne JED dans son courrier au Premier ministre Antoine Gizenga.

JED demande à M. Gizenga de "se désolidariser" de son ministre, issu comme lui du Parti lumumbiste unifié (Palu), troisième parti représenté à l'Assemblée nationale.

Cette agression des deux journalistes a été également dénoncée par l'Observatoire des médias congolais (OMEC), un organe qui veille au respect de l'éthique et de la déontologie professionnelle en RDC.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur RD Congo: deux journalistes battus "sur ordre" d'un ministre, dénonce une ONG

Nouveau commentaire