LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

13 février 2007

TOUT KIN EN PARLE...Un ministre fantôme au gouvernement ?

gizenga_jk_kabangeDans ce fichu pays, nous fûmes habitués à des ministres faussaires, à des fonctionnaires fictifs, à des militaires fictifs etc. Comme si cela ne suffisait pas, nous voilà maintenant avec des ministres fictifs. D’après mon ami qui sait ce qui se passe dans tous les coins et recoins de Kinshasa, le ministre du Commerce extérieur récemment nommé dans le gouvernement de Ya Gi n’existe pas. C’est un zombie. Tout a commencé quand le premier ministre a demandé aux chefs des partis conviés à la mangeoire nationale de présenter pour chaque poste ministériel deux candidatures. Question de permettre à Ya Gi dont les yeux ont été remis à neuf de dénicher l’oiseau rare. Malin comme tout, le chef du parti UNAFEC prit soin de communiquer outre son nom, celui d’un quidam inconnu au bataillon. De cette façon, il était convaincu de s’assurer les chances d’occuper le poste. Mal lui en prit. Après consultation entre Ya Gi et le premier président démocratiquement élu de la RD Congo, la candidature du chef du parti fut déclassée. Des missi dominici furent dépêchés. Il se fit entendre dire qu’on avait d’autres ambitions beaucoup plus importantes pour lui. En langage plus clair, cela veut dire : allez vous faire voir ailleurs. Sachant cela, notre chef de parti ne voulut pas en démordre. Il insista. Il rappela qu’il avait fait beaucoup pour l’élection du chef de l’Etat. Mais personne ne s’en souvint. A la veille de la publication de la fameuse ordonnance, on lui demanda de confirmer l’autre candidature. Il louvoya. Il dit qu’il allait rappeler. Ce qu’il ne fit pas, espérant qu’à la dernière minute son nom allait être retenu. L’ordonnance fut publiée. Kasongo Ilunga se retrouva ministre du Commerce extérieur. C’est ainsi qu’un fantôme devint ministre dans notre pays convoité par tous les pays voisins. Qui dit mieux ? Devant l’énormité de la chose, le chef du parti convoqua le directoire. Très malin, il brandit une lettre de démission de Kasongo Ilunga. Celui déclarait d’outre tombe qu’il ne se sentait pas à la hauteur pour diriger le ministère. Il demandait qu’un autre soit nommé à sa place. On peut comprendre qu’il ait préféré la douceur du cimetière et continuer à bouffer de la terre. Quel bel élan de patriotisme ! C’est donc vrai que nos cimetières sont remplis de héros. Bref, passons. Devinez qui fut proposé à la place du fantôme ? Le chef du parti bien sûr. Mais Ya Gi est très fâché. Il parle d’action de sabotage de son gouvernement anti-récréation. On peut le comprendre. A ce rythme, il ne manque plus que de nommer une vache folle à la tête d’un ministère !

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 12:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur TOUT KIN EN PARLE...Un ministre fantôme au gouvernement ?

  • C’est ainsi qu’un fantôme devint ministre dans "notre pays convoité par tous les pays voisins", : cette phrase n'a pas sa place ds votre récit et si oui quel en serait la porté, un sentiment nationaliste?

    Posté par zc, 30 décembre 2009 à 11:30 | | Répondre
Nouveau commentaire