LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

01 décembre 2006

L'Eufor fait ses valises dans un climat encore tendu à Kinshasa

1201_congoLe mandat de la force européenne Eufor, déployée à Kinshasa pour prévenir tout dérapage du processus électoral, prend fin ce jeudi alors que la situation reste tendue dans la capitale de République démocratique du Congo (RDC) avant l'investiture du président élu Joseph Kabila.

"Le mandat de l'Eufor s'achève ce soir (jeudi) à minuit", a déclaré le capitaine Frédéric Scherrer, officier de presse à l'Eufor, précisant que la quasi-totalité des soldats devraient être de retour dans leurs foyers pour Noël.

A partir de vendredi, l'Eufor ne pourra intervenir sur le sol congolais que dans le cadre de la "légitime défense", a-t-il ajouté.

L'opportunité du départ des quelque 1.400 soldats européens de Kinshasa (et du millier d'hommes positionnés en réserve au Gabon) a été très discutée ces dernières semaines, l'Allemagne, qui commande l'opération, étant hostile à toute prolongation du mandat, alors d'autres nations européennes, dont la France, qui commande la force, n'étaient pas défavorables à une légère extension.

"Est-ce que c'est le bon signal de partir si précipitamment?", s'est interrogée Caty Clément, directeur de projet pour l'Afrique centrale à International Crisis Group (ICG), une ONG travaillant pour la prévention des conflits.

"Le principal atout de l'Eufor, c'est sa capacité de dissuasion. Elle part alors qu'il y a encore beaucoup de troupes à Kinshasa, la tension est encore palpable", a-t-elle souligné, en référence à la présence de centaines de militaires de la garde présidentielle et de soldats affectés à la sécurité du vice-président Jean-Pierre Bemba en plein coeur de la ville.

Ces troupes, fidèles au président sortant Joseph Kabila et à son adversaire à la présidentielle l'ex-rebelle Bemba, s'était affrontées à l'arme lourde dans la capitale du 20 au 22 août, conduisant à la première intervention de l'Eufor qui avait, avec la Mission de l'ONU en RDC (Monuc), mis en place un zone tampon entre les belligérants, contribuant au retour au calme.

La donne politique a changé depuis lundi, après la proclamation de la victoire à la présidentielle de Joseph Kabila, qui doit prêter serment le 6 décembre, et la reconnaissance de sa défaite par M. Bemba.

"Mais rien n'est réglé pour autant au plan sécuritaire", prévient un responsable de la sécurité de la Monuc, sous couvert d'anonymat.

"Si le camp Kabila décide de désarmer de force les hommes de Bemba, on risque de se retrouver dans une situation très difficile", a-t-il estimé, doutant que la capacité de la Monuc, qui dispose de 17.600 hommes en RDC dont environ 3.000 à Kinshasa, à résoudre seule "une vraie crise".

Pour un officier occidental en poste à Kinshasa, qui était favorable à une prolongation du mandat de l'Eufor, "les Européens ont voulu montrer qu'ils étaient capables de monter une opération avec des troupes d'une vingtaine de nations et de repartir sur un succès sans avoir tiré un coup de feu".

"Ils partent trop tôt", a-t-il estimé, reconnaissant toutefois qu'il était "toujours difficile de choisir le moment du retrait de troupes".

"Les problèmes de sécurité ne vont pas se régler en quelques mois (en RDC), a-t-il ajouté, rappelant qu'en suivant la "logique de la prolongation", la Force intérimaire déployée au Liban en 1978 était toujours en place en 2006.

A Berlin, le ministre allemand de la Défense Franz Josef Jung a tranché, en dressant dès jeudi un bilan positif de la mission européenne, déployée comme prévu pour quatre mois en RDC.

La mission "s'est très bien déroulée", a-t-il déclaré à la télévision allemande, estimant que les "élections démocratiques (avaient) été assurées" en RDC, un pays qui sort de cinq ans de guerre et de trois ans d'une difficile transition politique.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur L'Eufor fait ses valises dans un climat encore tendu à Kinshasa

Nouveau commentaire