LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

20 novembre 2006

Javier Solana : « Bemba acceptera le résultat du scrutin »

solana_xavierdLe diplomate en chef de l’Union européenne, Javier Solana, est « confiant » dans le fait que le vice-président de la République démocratique du Congo, Jean-Pierre Bemba, acceptera sa défaite électorale, et confirme que les troupes européennes quitteront le pays le 30 novembre 2006. « Je suis en contact permanent avec (le président sortant Joseph) Kabila et son rival Bemba. Bemba a obtenu beaucoup de voix, il est un acteur politique important. Je suis confiant dans le fait qu’il acceptera le résultat du vote », écrit M. Solana.

Par ailleurs, il demande aux deux hommes d’Etat congolais d’appeler leurs partisans « à la modération », jusqu’à la proclamation des résultats définitifs des élections par la Cour suprême de justice.

« Le mandat de la mission militaire européenne (Eufor) au Congo se termine le 30 novembre prochain, mais les troupes de l’Onu vont rester », ajoute-t-il par ailleurs, précisant que l’Union européenne soutiendra financièrement et avec des forces de police » le processus démocratique en RDC.

La situation reste tendue à Kinshasa, après l’annonce le mercredi 15 novembre dernier de la victoire au second tour de la présidentielle du président sortant Joseph Kabila, avec 58,05% des voix, face à son challenger, le Vice-président Jean-Pierre Bemba, qui a rejeté les résultats jeudi et annoncé qu’il allait user de « toutes les voies légales » pour les contester. Chose faite, l’Union pour la Nation (UN), le camp du candidat Bemba a déposé sa requête à la Cour suprême de justice, le samedi 18 novembre 2006, en appelant purement à l’annulation du scrutin.

La rumeur qui fait peur

De l’autre côté, un important dispositif policier et onusien était déployé samedi dans le centre de Kinshasa après un appel à manifester relayé par SMS par des partisans supposés être du camp du candidat Jean-Pierre Bemba.

Plusieurs dizaines de policiers, certains en tenue anti-émeute, étaient déployés à la Gare centrale, lieu traditionnel de départ de manifestations, ou au rond-point Forescom, près du siège des médias appartenant au vice-président Jean-Pierre Bemba, a-t-on constaté le même samedi.

Plusieurs blindés de la Mission de l’Onu en RDC (Monuc) contrôlaient un carrefour menant à la résidence officielle de M. Bemba, devant laquelle des partisans de M. Bemba avaient appelé la veille au soir par SMS à se rassembler. Devant la villa elle-même, plusieurs blindés de l’Onu sont arrivés tôt dans la matinée pour renforcer le dispositif assurant déjà en temps normal la sécurité de l’enceinte.

Un contre-appel a rapidement inondé à son tour les téléphones, destiné à dissuader toute tentative de rassemblement, interdits dans la capitale depuis les violences du 11 novembre. Aucun rassemblement n’a été constaté et aucun incident signalé.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Javier Solana : « Bemba acceptera le résultat du scrutin »

Nouveau commentaire