LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

08 février 2015

"Joseph Kabila" poursuit sa folie meurtrière

anitria

anitria

Copy and WIN : hhttp://bit.ly/copynwin

Le Parlement de la République démocratique du Congo (RDC) a adopté dimanche une nouvelle loi électorale, sans la disposition controversée, mais il n'est pas fait mention de la clause voulue par les sénateurs, qui entendaient coucher noir sur blanc l'obligation d'organiser la prochaine présidentielle dans les délais prévus par la Constitution. En outre, le nouveau texte de loi, supprime la référence à la date de 2015 pour la tenue des élections locales, provinciales et sénatoriales. Pire encore, la loi lie la tenue des prochaines législatives censées avoir lieu fin 2016 à la réalisation du recensement qui doit commencer cette année. Or, ces législatives doivent se tenir en même temps que la présidentielle.

Joseph Kabila KabangeNous sommes face à un pouvoir autiste qui vit dans le déni et qui nous mène droit dans le mur, tous les indicateurs sont dans le rouge. Plus que jamais, l’infâme loi électorale adoptée par les representants personnels du "raïs" au palais du Peuple et de ceux qui en font la promotion est non seulement un danger pour le pays, mais nous prouve de jour en jour qu’il est rejeté par la majorité des Congolais. Comme nous en avons pris l’habitude, nous assistons à des levées de boucliers et à toutes sortes de salves et de tirs à "balles réelles" qui nous démontrent que ceux qui portent le projet de créer une présidence à vie pour "Joseph Kabila" n’est plus seulement une tartuferie, mais constitue un risque réel pour l’intégrité territoriale et la souveraineté de la République Démocratique du Congo.

Un président de l'Assemblée nationale qui insulte le peuple et tout l’Est congolais avec une phrase offensante marque le déclin d’un clan et nous prouve que "Joseph Kabila" n’a jamais été le président de tous les Congolais. Ces propos outrageants ajoutés à la longue liste de déclarations irresponsables de ces larbins ont marqué le début de la dégringolade de la caste dirigeante. Quand un responsable politique, qui de plus est vice-premier ministre, en arrive à injurier la région natale du grand martyr Lumumba, que faut-il attendre de ce pouvoir à bout de souffle, agonisant, et qui n’attend qu’un coup de pied pour disparaître, comme disait Lénine ? Nous pouvons assurer avec certitude que ce coup de pied, il va le recevoir très bientôt. Ne croyons pas qu’il s’agisse d’un hasard si nos 42 martyrs sont sujets à des invectives à la télé nationale. Cela nous montre en tout cas que ce pouvoir ignoble et corrompu est poussé jusqu’à sa dernière extrémité et recourt avec cynisme au nationalisme. Comment vont-ils donc s’y prendre pour vendre une présidence à vie honni à tous les Congolais qui le refusent ?

Tel est leur niveau : mensonge, corruption, et… pourvu que ça passe. Aucune vision pour les générations futures, rien ne compte excepté un bide bien rempli, une danse avec une chaise (kiti oyo hein..kiti oyo eza..) éphémère dans un simulacre de règne, un accès aux miettes du régime de "Joseph Kabila". Voilà à quoi se résume leur pouvoir : une cour composée de valets de pied de tous bords.

Ainsi, de contradiction en contradiction, le clan présidentiel patauge et s’enfonce dans un marécage qui l’engloutira. Comment peut-on défendre une loi de cette nature ? Le dégoût nous met le cœur au bord des lèvres devant ce spectacle de «lèche-bottisme» et de «larbinisme» assuré par des mercenaires sortis tout droit de la Cour des Miracles, qui osent nous parler d'un recensement de toute la population en quatre mois dans un pays grand comme près de cinq fois la France, pratiquement dépourvu d’infrastructures et où sévissent encore de nombreux groupes armés rwandais dans l’est. N’ont-ils donc aucune honte ?

Non ! Ce n’est pas une poignée d’escrocs qui vont arrêter le train de l’histoire du Congo. Elle vous survivra à tous ! Ils vont voir de quel bois nous nous chauffons, qu’ils le prennent comme ils veulent, ils ont ouvert la boîte de Pandore. Ils se sont disqualifiés historiquement et socialement en ne cessant pas d’insulter le peuple avec, en ultime affront, l’infâme loi spéciale d’un imposteur qui n'a aucun crédit et aucun respect à nos yeux, car il véhicule tous les maux du génocide rwandais dans tout le corps de la nation et ses institutions, et nous assistons avec impuissance à cette déchéance qui nous entraîne inévitablement vers une hécatombe majeure.

Ouvrons les yeux, ce qui se passe en ce moment est une catastrophe à tout point de vue, et en tant que citoyens congolais, nous sommes tous appelés à bloquer et rejeter l'imposteur, "Joseph Kabila", par tous les moyens possibles et imaginables, chacun selon ses moyens et ses connaissances.

Tout le monde est appelé au combat, le match n’est pas encore plié, réveillez-vous, notre destin se joue maintenant ! Achevons-les ! "Joseph Kabila" ne sera pas président, en tous cas pas celui du peuple.

Debou Congolais !

O.M.. Nous ne sommes motivés que par l’amour de la patrie, contrairement à vous qui ne visez que votre enrichissement personnel.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 17:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur "Joseph Kabila" poursuit sa folie meurtrière

Nouveau commentaire