LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

24 janvier 2015

Pressions occidentales sur Kabila pour qu'il renonce à une loi

Jhon Kerry et Joseph KabilaDes émissaires occidentaux ont rencontré samedi le président de la RDC, Joseph Kabila, pour tenter de le convaincre de renoncer à son projet de modification de la loi électorale, à l'origine des violentes manifestations de cette semaine.

En vertu du projet du président Kabila, un recensement national devrait être mené à son terme avant la tenue de la prochaine élection présidentielle, prévue pour 2016. Le gouvernement de Kinshasa estime qu'un tel recensement est nécessaire depuis longtemps et permettra une meilleure gestion du pays.

Mais l'opposition estime que le projet de loi est un stratagème visant à permettre à Joseph Kabila, âgé de 43 ans, de se maintenir au pouvoir au-delà de l'expiration de son mandat en 2016, car un recensement prendrait plusieurs années dans un pays comme la République démocratique du Congo, pauvre et immense - et de la taille de l'Europe occidentale.

Le projet de révision de la loi électorale défendu par Kabila, au pouvoir depuis 2001, a provoqué la colère de l'opposition.

Sa dernière réélection, en 2011, avait été entachée d'importantes fraudes, de l'avis des observateurs. Quarante-deux personnes ont été tuées dans les manifestations depuis lundi dernier, dans la capitale Kinshasa mais aussi dans d'autres grandes villes, ont déclaré des organisations de défense des droits. Les dirigeants du mouvement ont appelé à de nouvelles manifestations jusqu'à ce que le projet de loi soit retiré dans sa totalité.

Des émissaires des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, de France, de Belgique (ancienne puissance coloniale), de l'Union européenne et de la mission de maintien de la paix en RDC ont rencontré samedi Joseph Kabila à sa résidence kinoise, a déclaré un diplomate occidental sous le sceau de l'anonymat.

"Les ambassadeurs ont rencontré le président pour le mettre en garde contre le risque d'aboutir à une situation qui échapperait à tout contrôle, en raison de la modification de la loi électorale qui a provoqué tant de tensions", a dit ce diplomate.

Les mêmes émissaires ont rencontré les présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale pour leur demander de renoncer à la clause touchant au recensement de la population. Le week-end dernier, l'Assemblée nationale avait approuvé le projet de loi en y englobant la clause de recensement, tandis que vendredi, le Sénat a modifié l'article prévoyant l'organisation du recensement en préalable à la prochaine présidentielle.

Une commission conjointe des deux chambres tient réunion depuis vendredi pour surmonter les divergences sur le texte.

Les émissaires occidentaux devaient rencontrer également, samedi, des dirigeants de l'opposition, a poursuivi le diplomate.

Reuters

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 17:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Pressions occidentales sur Kabila pour qu'il renonce à une loi

Nouveau commentaire