LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

14 janvier 2015

Réflexions sur le cas de conscience congolais « troisième faux penalty ».. Et si tout cela n'était qu'une ruse ?

L'exemple de « troisième faux penalty » n'est pas pris au hasard

La ruse du "prince" est une ruse à la puissance deux puisqu'il doit ruser sans en avoir l'air. Le parfait simulateur dissimule sa simulation.

L'allégorie du renard et du lion

Si je suis l'alliance du lion et du renard, c'est pour savoir tromper, mentir, parjurer, dissimuler, contre les loups et plus particulièrement les loups-garous, qu'il ne faut jamais négliger ni oublier. Pour affecter d'être ce qu'on n'est pas (un renard ou un lion quand on est un prince), il faut le présenter comme vérité - ce qui se produit dans le mensonge comme dans la fable.

Mais alors que Mobutu considérait la force plus noble que la ruse, le "prince" préconise la ruse qu'il trouve souvent plus efficace pour aboutir à ses fins.

O.M.. Parfois ce sont les gens que personne n'aurait imaginé qui accomplissent les choses que personne n'avait imaginé.. Eteya bino !!

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 16:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Réflexions sur le cas de conscience congolais « troisième faux penalty ».. Et si tout cela n'était qu'une ruse ?

Nouveau commentaire