LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

08 avril 2013

Diomi Ndongala "enlèvé" par la police politique de "Joseph Kabila"

DiomiDans un communiqué diffusé, mardi 9 avril, à 0h20, Rigobert Kuta, annonce l’arrestation du député national Eugène Diomi Ndongala. Celui-ci est, par ailleurs, porte-parole de la "Majorité présidentielle populaire", un cartel des partis qui soutient Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

Selon ce communiqué, Eugène Diomi Ndangala, président de la Démocratie chrétienne (DC), "a été enlevé à Kinshasa depuis 22H30 par le service de sécurité congolaise et la police nationale". Il serait détenu "dans le cachot du Camp Lufungula" où se trouve le tristement célèbre quartier général de la police nationale. "Sa vie est danger", souligne le communiqué.

Que reproche-t-on à cet opposant politique proche d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba? L’auteur de ces lignes a joint au téléphone, mardi 9 avril, à 11h48, le général Charles Bisengimana, patron ad intérim de la police nationale. But : obtenir la réponse à cette épineuse question. Réponse du policier : "Veuillez poser la question au parquet général de la République. C’est là que se trouve Diomi Ndongala".

Selon une source bien informée, le président de la DC a bel et bien passé la nuit du lundi dans une cellule miteuse du Camp Lufungula. "Il a été transféré mardi matin, vers 8 heures, au parquet général de la République". Selon la même source, l’arrestation de ce parlementaire aurait été opérée sous la direction du colonel Kanyama Bilolo sur la base d’un mandat d’arrêt émis ...le 28 janvier dernier.

Selon Rigobert Kuta, le vendredi 5 avril, le secrétaire général de la "Démocratie chrétienne" a animé un point de presse au cours duquel, il a dénoncé le maintien en détention de deux membres de cette formation politique. Diomi avait prévu de tenir une conférence de presse ce mardi à l’hôtel Canan.

"Le jeu du chat et de la souris"

Diomi Ndongala et la police politique de "Joseph Kabila" jouent au "chat et à la souris" depuis que le premier a choisi de soutenir jusqu’au bout Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Et ce dès lendemain des élections législatives et présidentielle du 28 novembre 2011. A l’instar des millions d’autres Congolais, cet opérateur politique est convaincu que le leader de l’UDPS est le véritable vainqueur de ce scrutin présidentiel. Autrement dit, "Joseph Kabila" lui a volé sa "victoire".

Elu député national du district kinois de la Funa, Diomi s’est abstenu de rejoindre l’hémicycle de l’Assemblée nationale conformément au mot donné par "Tshitshi". Le samedi 23 juin 2012, l’homme organisait un office religieux à la cathédrale Notre Dame «pour soutenir» les forces loyalistes déployées au Nord Kivu face aux mutins du M23. L’invité-vedette de cette manifestation n’était autre que Tshisekedi qui a été chaleureusement applaudi. Pour la petite histoire, le président de l’UDPS se trouvait, depuis janvier, en "résidence surveillée" de facto. C’est au cours de cette célébration qu’aurait germé l’idée de mettre sur pieds une plateforme dénommée la "Majorité présidentielle populaire" (MPP). La charte de cette organisation devait être signée le mercredi 27 juin au même endroit. C’est le jour choisi par la police politique de "Joseph Kabila" pour "enlever" Diomi. Le 17 juillet, le procureur général de la République, Flory Kabange Numbi, demandait au président de l’Assemblée nationale la levée de l’immunité parlementaire de ce député «en vue de permettre d’exercer des poursuites judiciaires à sa charge devant la juridiction compétente du chef de viol (…)».

Près de quatre mois après sa "disparition", c’est un Diomi barbu qui fait sa réapparition le 11 octobre. Selon ses premières déclarations, il a été déposé par des «inconnus» à quelques mètres du Centre supérieur militaire à Binza Ozone. Des agissements inimaginables dans un Etat qui s’est affublé de l’épithète "démocratique" et où le pluralisme politique est consacré dans la Constitution.

Le vendredi 28 décembre, Diomi Ndongala décide de se rendre à Brazzaville via le Beach Ngobila. A sa grande surprise, il est interpellé par des agents de l’ANR (Agence nationale de renseignements) agissant «sur ordre de la haute hiérarchie». Personne ne prend la peine de lui notifier les motifs de son arrestation qui va durer plusieurs heures. Dépendant directement de la Présidence de la République - pour ne pas dire de "Joseph Kabila -, les agents de l’ANR se considèrent au-dessus des lois. Aucun magistrat ne peut exercer un quelconque droit de regard sur leurs activités.

Incapables de prévenir l’irruption des Maï Maï Ba Kata Katanga le 23 mars dernier à Lubumbashi, les "hommes" de Kalev Mutond ont choisi la facilité en s’acharnant sur un acteur politique non-armé dont le "crime" est d’avoir des convictions politiques contraires à celles de "Joseph Kabila". Dans le communiqué précité, Kuta prévient que "la majorité présidentielle populaire tiendra le régime de Kabila pour responsable de tout ce qui pourrait arriver à Monsieur Eugène Diomi Ndongala". Affaire à suivre.

B.A.W

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 17:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Diomi Ndongala "enlèvé" par la police politique de "Joseph Kabila"

    Êtes-vous un homme d'affaires, homme politique, musicien, étudiant et
    vous voulez être riche, puissant, et être célèbre dans la vie.
    réaliser vos rêves en étant un membre d'une grande
    illuminati. Avec cette tous vos rêves et les désirs du cœur peut être complètement
    Avaliable, si tu veux vraiment être un membre de la grande illuminati
    Ensuite, contactez Mr.Arnold contact par e-mail @ illuminatihomeofwealth@outlook.com

    Informations personnelles:

    Premier ......
    Adresse: .........
    Six .....
    Age ................
    Ville: .........
    État: .........
    Pays: .........
    Téléphone: .........
    De la profession..................

    Contact E-mail: illuminatihomeofwealth@outlook.com

    Posté par Mr Arnold, 09 août 2015 à 10:29 | | Répondre
Nouveau commentaire