LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

01 novembre 2011

LE PROFESSEUR DJELO EMPENGE OSAKO N'EST PLUS

djeloJ'AI L'IMMENSE TRISTESSE DE VOUS ANNONCER LE DÉCÈS DE MON PÈRE, DJELO EMPENGE OSAKO, CE MATIN.

DOCTEUR EN DROIT, PROFESSEUR ÉMÉRITE A L'UNIVERSITÉ DE KINSHASA ET ANCIEN RECTEUR DE L'UNIVERSITÉ LIBRE DE KINSHASA (ULK). IL FUT ÉGALEMENT MINISTRE (COMMISSAIRE D'ÉTAT) A L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR.

MON PÈRE A BEAUCOUP SERVI NOTRE PAYS EN TANT QU'ENSEIGNANT OU RECTEUR D'UNIVERSITÉ. IL AVAIT LA FIERTÉ D'ENSEIGNER CE QUI ÉTAIT POUR LUI LA PLUS NOBLE DES MATIÈRES.." LE DROIT ". IL A EXERCÉ SA PROFESSION DANS PLUSIEURS VILLES DU PAYS (R.D. CONGO) ET A L'ÉTRANGER DANS L'ABNÉGATION LA PLUS TOTALE.

MON PAPA ÉTAIT UN HOMME A PART, D'UNE GRANDE GÉNÉROSITÉ QUI A TOUJOURS MANIFESTÉ UN GRAND SOUCI POUR SES SEMBLABLES.. JE NE POURRAIS JAMAIS VOUS DÉCRIRE MA GRANDE PEINE..

« sortez de la salle en ayant compris et re-rentrez demain en ayant appris », répétait DJELO EMPENGE OSAKO

TU NOUS MANQUES DEJA

ADIEU PAPA

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 12:47 - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires sur LE PROFESSEUR DJELO EMPENGE OSAKO N'EST PLUS

  • QUE SON AME REPOSE EN PAIX

    J'étais Étudiant en 1980 au Campus de Kinshasa à la fac de Droit et Sciences Po. Votre père m'a très marqué et c'est lui qui m'a donné l'envie de poursuivre des études de Droit. Il fut un Prof très extraordinaire. A l'époque nous suivions son Cours de Droit constitutionnel et Institutions politiques dans l'amphi situé en bas du campus près du lycée Mont Amba. Son cours se déroulait de 16h à 18h, et à chaque fois l'amphi était plein à craquer. Il fallait venir de bonne heure pour trouver une place et nous l'aimions beaucoup parce qu'il avait déjà à cette époque alors que tout le monde avait peur de représailles de Mobutu, lui avait déjà la liberté de la parole, notamment il n'avait pas peur de critiquer ouvertement le régime de Mobutu alors même dans l'amphi il y avait beaucoup de taupes , des informateurs infiltrés. Et il n'avait pas peur.J'ai gardé de lui le souvenir d'un homme: Très intelligent, très beau et très élégant, C'était le Prof parfait. Que son âme repose en paix.

    Posté par HERVE NGIA, 01 novembre 2011 à 15:24 | | Répondre
  • témoignages

    j'ai le coeur lourd en apprenant la nouvelle du décès du professeur Djelo. En pensant à lui, il me vient à l'esprit de faire un témoignage sur ce qu'il a fait dans ma vie. Je suis un ancien de la faculté de Droit de l'Université de Kinshasa, promotion 1982-1987. En première année de Graduat,j'avais un collègue qui portait le même nom que le mien.En première session, je relevai qu'on m'avait collé 2/20 en droit constitutionnel.Pour ceux qui connaissent ce cours, avoir un tel cote pour un cours qui avait une pondération si élevée , c'était le refus. J'allai voir les membres du jury et leur fit remarquer que je n'acceptai pas ce cote car il n'était pas le mien.Ceux-ci déclarèrent mon recours irrecevable. Pour la première fois de ma vie, l'idée de me suicider m'effleura l'esprit.Ayant été mis au parfum de la situation, le professeur Djelo me fit venir, il m'écouta attentivement et me promit de re-vérifier les cotes. C'est qu'il fit avec spontanéité, et il me signifia humblement qu'il y avait bel et bien eu erreur.Voila comment l'humanisme d'un homme pris le dessus sur l'arbritraire car si j'avais été refusé à ma première année de l'université, je n'aurai jamais terminé mes études de Droit. A Dieu, Grand Homme.

    Posté par Bokoto Apanda JB, 04 novembre 2011 à 16:25 | | Répondre
  • Le prof Djelo, c'était un grand.

    Le prof Djelo m'a prêché le cours de droit constitutionnel et institutions politiques en G1 droit en 1996, franchement, je retiens de lui une complicité entre sa personne et son cours, il n'avait jamais expliqué son cours de façon monolthique, il avait lhabitude de se répéter en d'autres termes. Je ne me souviendrai jamais assez de ses insistances sur les questions liées aux régimes politiques, à la forme de l'Etat, aux libertés publiques et surtout sur les hypothèses sur la génèse de l'Etat. Quoi qu'il en soit, il a parfaitement rempli son contrat sur terre pour avoir legué son savoir à ses disciples que nous sommes. Cher maitre, repose à jamais en paix.

    Posté par BONG E BONE, 08 novembre 2011 à 14:24 | | Répondre
  • Mon maitre

    Cher maitre, il y a lieu de te dire en ce jour que tu quittes ce monde, que tu as été un bon et fidèle serviteur. Je m'étais fait inscrire à la faculté de droit de l'unikin spécialement pour t'écouter. J'ai tout gagné pour t'avoir eu comme professeur de droit constitutionnel, ton cours, je continue à le lire jusqu'aujourd'hui, je te vois en le lisant et me rappelle tes commentaires liés à chaque partie du cours, non, ne pas t'avoir eu comme prof de droit constitutionnel aurait été pour moi une mi-réussite. Tu disais tout haut ce que tout le monde méditait bassement, c'est bien cela le trait distinctif d'un constitutionnaliste qui à l'avance sait que les portes des prisons sont toujours derrière son dos. Cher maitre, nous nous engageons à perpétuer ta doctrine à des générations futures. Repose en paix.

    Posté par BONG E BONE, 11 novembre 2011 à 08:52 | | Répondre
  • bon souvenir

    Grand père,c'est de cette facon que j'avais l'habitude de me souvenir de toi chaque fois que je lisais ton cours.Pour moi,il s'agissait d'un bon grand père qui rassemblait ses petits fils de tous les coins pour leur parler du droit constitutionnel;Te voila ,retourner vers ton créateur lui qui t'avais tout donné ;beauté ,intelligence,élegance mais surtout techniques d'apprentissage à tes petits fils,n'est ce pas toi qui a fait de moi ce que je suis actuellemnt ?
    La RDC gardera sempiternellement des bons souvenirs pour ta personne.,

    Posté par EMMANUEL, 25 octobre 2012 à 18:09 | | Répondre
  • Adieu papa victor empenge

    Je suis très bouleversé par le professeur qui m'a le plus impressionné dans ma vie.Et l'unikis, on m’ appelait fils de djelo car il m'aimait beaucoup et je maitrisai "sa bible" et je savais l'imitait.

    Posté par luende, 03 décembre 2012 à 18:45 | | Répondre
  • Grand Professeur

    Je suis très bouleversé par le professeur qui m'a le plus impressionné dans ma vie.Et l'unikis, on m’ appelait fils de djelo car il m'aimait beaucoup et je maitrisai "sa bible" et je savais l'imitait
    Il avait des références dans beaucoup d'universités.
    Que son âme répose en paix.

    Posté par luende, 03 décembre 2012 à 18:47 | | Répondre
Nouveau commentaire