LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

19 avril 2011

François Muamba déchu, Thomas Luhaka désigné SG : la confusion s’installe au Mlc

francois_muamLe Collège des fondateurs du MLC, qui « s’est penché sur la situation de crise qui prévaut actuellement au sein du parti » au  cours de sa réu­nion du lundi 18 avril 2011 au siège du parti à Kinshasa/Gombe, a décidé que « l’honorable François Muamba est déchu de ses fonctions de secrétaire gé­néral du parti ».

« En attendant la convo­cation du Conseil des représentants », il a aussi décidé que « l’honorable Thomas Luhaka est désigné secrétaire général du Mouvement de libération du Congo ». En cette qualité, il est « chargé, toutes affaires cessantes, de faire au Collège des fondateurs des proposi­tions de restructuration et des mesures susceptibles de relan­cer les activités du parti », renseigne la Décision n°0l/CF/MLC/2011 prise « après débats et délibérations ».

Le Collège des fondateurs a dit s’être conformé « aux dispositions des articles 26 des Statuts du MLC et aux articles 25, 29, 32, 87 du Règlement intérieur et 6 du Règlement intérieur particulier du Collège des fondateurs ». Selon des sources concor­dantes, il s’est fondé sur trois raisons pour prendre sa décision. La première porte sur la « médiatisation », par des pro­ches du SG, du « mémo que des députés MLC ont remis au se­crétaire général pour un débat interne ».

La seconde est liée à la première. Au lieu de convoquer les organes du parti (Collège des fondateurs, Comité exécutif, Groupe parlementaire,  notam­ment) pour ce débat interne, le secrétaire général aurait « pris publiquement fait et cause pour les auteurs du mémo » dans une interview à RFI. Enfin, le Collège des fon­dateurs aurait noté que « cela fait deux mois que le secrétaire général ne vient plus à son bureau, à la permanence du MLC », duquel il aurait « évacué ses effets personnels ». Par con­séquent, « le Collège considère que la confiance est ébranlée ».

A la question de savoir si l’intéressé a été invité à la réunion du Collège des fondateurs du 18 avril 2011, la réponse est qu’il « n’est pas venu ». Lui a-t-on donné l’occasion de présen­ter ses moyens de défense ? « Il ne convoquait plus les réunions », a rétorqué la source au Potentiel. « C’est le président Jean-­Pierre Bemba qui a mandaté le secrétaire général adjoint Tho­mas Luhaka pour convoquer la réunion du Collège des fon­dateurs », a encore appris le quotidien.

Thomas Luhaka, l’un des compagnons de lutte du chairman du MLC, est considéré au sein du parti comme « l’homme des situations difficiles ». Après avoir été désigné pour remplacer Olivier Kamitatu, il est resté pré­sident de l’Assemblée nationale d’avril 2006 à janvier 2007, lors de la remise et reprise avec Vi­tal Kamerhe.

MLC_logoFrançois Muamba dénonce une « viola­tion des textes du Mlc »

Cette réunion a été convoquée en violation des textes du MLC, parce que le secrétaire général adjoint, qui l’a convoquée, n’a pas qualité pour le faire, d’autant que le titulaire n’est pas absent de Kinshasa, a réagi lundi soir François Muamba, secrétaire général déchu dans la matinée par le Collège des fondateurs.

« Je ne suis pas seule­ment secrétaire général du MLC, je suis aussi président intérimaire du fait de l’empê­chement du président Jean-Pierre Bemba pour des raisons que tout le monde connaît et que nous déplorons tous. J’ai appris que, pour motiver leur réunion et leur décision, ils se seraient référés à une lettre qui aurait été signée par Jean-Pierre Bemba. Ce que je mets en doute, parce que, là out il est, il n’est pas censé intervenir dans la gestion quotidienne du parti », a-t-il déclaré dans un entretien téléphonique au Poten­tiel.

Il a dit mettre « au défi quiconque prétendrait que cette lettre existerait réelle­ment », estimant que « c’est une décision nulle et de nul effet ». Catégorique, il a martelé « Je ne tolérerai pas que les textes du parti soient violés. Je ne tolérerai pas non plus que les Statuts du parti soient violés. J’ai toujours fourni des efforts, en ma qualité de secré­taire général et de président intérimaire du MLC, pour maintenir le parti à flots et en­tretenir la flamme du MLC dans la population qui continue à croire au MLC et à en son pré­sident national. Je ferai en sorte que nous allions ensemble - aussi bien ceux qui m’aiment que ceux qui ne m’aiment pas -aux élections prochaines où le parti alignera des candidats à tous les ni­veaux des scrutins ». Le Potentiel

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 19:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur François Muamba déchu, Thomas Luhaka désigné SG : la confusion s’installe au Mlc

Nouveau commentaire