LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

07 avril 2011

Un ancien chef milicien promu "général" bat campagne pour “Kabila”

Son nom : Franck (Emmanuel ?) Bwambale Kakolele ou Bwambale Vihuto Kakolele. Il s’agit d’un des chefs miliciens qui ont sévit durant les «années de plomb» 1998 - 2003 dans le district de l’Ituri (Province Orientale) et à Beni-Butembo (Nord Kivu) en qualité successivement de bras droit de Thomas Lubanga (Union des patriotes congolais) et d’Antipas Mbusa Nyamwisi au RCD/K-ML. Après quelques jours passés à la prison de Makala à Kinshasa, l’homme s’était "évadé" avant de rejoindre Laurent Nkunda Mihigo et le CNDP (Congrès national pour la... [Lire la suite]
Posté par Losako à 14:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 avril 2011

Côte d'Ivoire : Gbagbo toujours là, la France "exfiltre" les diplomates

"Alassane Ouattara a sous-estimé les capacités de défense de Laurent Gbagbo dans sa résidence et sur-estimé celles de ses troupes de pouvoir le déloger" Le président ivoirien sortant est toujours retranché dans le bunker de la résidence présidentielle, où il est défendu par 200 hommes selon Gérard Longuet. Plusieurs pays demandent aux militaires français d'exfiltrer leurs diplomates. Statu-quo diplomatique et militaire Arrêt -voire fin- des discussions sur les conditions du départ de Laurent Gbagbo, statu-quo militaire devant... [Lire la suite]
Posté par Losako à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2011

Centrafrique : polémique autour de la mort de Patassé

Les conditions du décès, mardi au Cameroun, de l'ancien président centrafricain Ange-Félix Patassé, 74 ans, ont fait naître une polémique en Centrafrique. De nombreuses personnes déplorent qu'il n'ait pas pu quitter le pays plus tôt pour se soigner. Le décès d'Ange-Félix Patassé « est bien triste », estime Barthélémy Angazéda, 51 ans, cadre de la santé. « Il fut notre président, et il n'avait pas que des défauts. Ce que je désapprouve, c'est l'interdiction qui lui a été faite de sortir pour aller se soigner. Il aurait eu encore ne... [Lire la suite]
Posté par Losako à 13:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]