LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

30 mars 2011

Côte d'Ivoire : vers la guerre civile ?

Ouattara_GbagboLa situation de la Côte-d'Ivoire est très difficile avec deux présidents de la république, deux gouvernements, deux armées puisque l'armée rebelle appelée d'abord "Forces Nouvelles" est devenue partie intégrante de l'armée officielle selon monsieur Ouattara, président de le Côte-d'Ivoire selon l'ONU tandis que Laurent Gbagbo, président de la Côte-d'Ivoire aux yeux des Ivoiriens et de la Constitution de la Côte-d'Ivoire, enrôle des milliers de jeunes.

Les Forces Nouvelles, après avoir pris plusieurs villes et provoqué l'exil de plusieurs Ivoiriens, sont aux portes de la capitale et du palais de Gbagbo. Blé Goudé en bon Général de la jeunesse motive les jeunes à prendre les armes en se faisant recruter dans l'armée officielle - sans que l'on sache comment Laurent Gbagbo va faire pour les payer.

La situation est confuse et pour ajouter à l'angoisse, les télévisions françaises insistent sur le nombre de morts dans le quartier pro-Ouattara à Abobo comme si les pro-Gbagbo ne subissaient aucun  sévice. Et pour couronner le tout, à l'évocation de la Côte-d'Ivoire par les journalistes occidentaux, nous voyons le président français Nicolas Sarkozy contenir sa fureur et déclarer qu'il va tout faire pour obtenir une résolution de l'ONU. On imagine que c'est pour agir comme en Lybie. La France va-t-elle se lancer simultanément dans plusieurs conflits ? Oui, elle le peut et d'ailleurs, en Côte-d'Ivoire, elle possède sa base militaire Licorne qui pourrait s'allier aux militaires de l'ONUCI pour imposer un président dont la preuve n'est pas apportée qu'il ait gagné les élections : Ouattara n'a à ce jour en sa faveur qu'une déclaration de Bakayako et rien de plus.

1219786_tunisComment l'Afrique peut-elle encore tolérer l'existence de bases militaires d'anciennes puissances colonisatrices après 50 ans de soi-disant indépendance ? Comment peut-on imaginer une indépendance politique sans indépendance militaire ?

La guerre civile est inévitable car Ouattara ne peut éternellement règner sur un hôtel : les crevettes et les langoustes à l'attiéké, c'est bien à l'hôtel du Golfe mais c'est mieux dans un palais présidentiel. Sa trop grande ambition est de gouverner la Côte-d'Ivoire - même si pour arriver à ce résultat, il doit asphyxier économiquement son pays, tuer son peuple et déclencher une guerre de conquête qui aura de lourdes conséquences dans la sous-région. De toute façon, l'ONU n'a pas désarmé sa rébellion car nous avons tous compris que ce n'est qu'un gouverneur "noir" de plus. La colonisation en noir-blanc continue. GOUVERNEUR NOIR, POUVOIR BLANC. Ainsi va l'Afrique : masques nègres, chaînes blanches...

O.M..« Au chef, il faut des hommes et aux hommes, un chef. »/Demain le nouveau Congo

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 23:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Côte d'Ivoire : vers la guerre civile ?

Nouveau commentaire