LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

08 mars 2010

Vers un retrait des casques bleus d’ici juillet 2011 ? Kinshasa le souhaite

MonucLa résolution du Conseil de sécurité de l’Onu, datée du 23 décembre dernier, allait dans un sens contraire, au nom de la stabilité et de la sécurité régionale.

Le porte-parole du gouvernement congolais a annoncé, à l’issue d’un entretien entre le président Joseph Kabila et l’émissaire de l’Onu Alain Le Roy, que les troupes de la Mission de l’Onu au Congo (Monuc) seront réduites d’ici la fin de l’année et se concentreront exclusivement sur les zones de conflit. Selon lui, tout le contingent de Casques bleus sera retiré d’ici juillet 2011.

Alain Le Roy, secrétaire général adjoint de l’Onu chargé des opérations de maintien de la paix, a, pour sa part, indiqué que Kinshasa avait demandé un “désengagement pro- gressif” des Casques bleus à partir de la fin juin – lors de la commémoration du 50e anniversaire de la proclamation de l’indépendance du Congo.
Il a affirmé qu’il n’y avait “pas d’accord sur une date précise”, qu’on ignorait “quelles équipes” seraient concernées par ce retrait et que les deux parties devraient en discuter “dans les jours qui viennent”. Il a évoqué une possible réduction des personnels militaires de la Monuc dans “les régions non affectées par les conflits” armés, dans le Centre et le Sud-Est, ajoutant qu’à l’Est “il y a encore beaucoup de travail à faire”.

Il faut remarquer que ces prises de position ne correspondent ni l’une ni l’autre à la résolution (n°1906) du 23 décembre 2009 du Conseil de sécurité de l’Onu sur le Congo.

Celle-ci indiquait en son point 1 que le Conseil “décid(ait) de proroger jusqu’au 31 mai 2010 le déploiement de la Monuc dans l’intention de le prolonger alors de douze mois, et autoris(ait) le maintien jusqu’à cette date d’effectifs pouvant atteindre 19 815 militaires, 760 observateurs militaires, 391 policiers et 1050 membres d’unités de police constituées, et soulign(ait) qu’il compte envisager dans la résolution suivante de réexaminer et d’ajuster le mandat de la mission et rester fermement résolu à contribuer à la stabilité à long terme de la République démocratique du Congo”.

Dans le point 2, le Conseil priait le secrétaire général de l’Onu de “procéder à un examen stratégique de la situation” au Congo, afin, notamment, “de déterminer, en étroite coopération avec le gouvernement de la République et les pays fournissant des effectifs militaires et de police à la Monuc, les modalités de la reconfiguration du mandat de la Mission (Monuc), en particulier les tâches essentielles dont elle doit s’acquitter avant d’envisager un retrait progressif sans provoquer une résurgence de l’instabilité”.

Auparavant, le Conseil de sécurité avait “constaté que la situation en République démocratique du Congo continue de menacer la paix et la sécurité internationale dans la région”. (D’après APA)

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 17:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Vers un retrait des casques bleus d’ici juillet 2011 ? Kinshasa le souhaite

Nouveau commentaire