LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

29 janvier 2010

Selon le sénateur Mokonda Bonza : "La RD Congo est devenue un paradis fiscal"

MOKONDAPrésident de la Convention des démocrates chrétiens (CDC), le sénateur Florentin Mokonda Bonza a fait cette déclaration à la presse lors d’une cérémonie d’échange des vœux organisée à Kinshasa avec les cadres et membres de son parti.

" Je ne cite pas des noms. Je vous dis tout simplement, si vous voyez qu’il y a plusieurs buildings qui se construisent, d’où vient l’argent? ", s’est interrogé ce membre de la Chambre qui a manifestement décidé d’ouvrir les hostilités en clamant tout haut ce que nombre de ses pairs préfèrent murmurer tout bas.

En tous cas, le Tout-Kinshasa parle de l’étonnant "boom immobilier" sans précédent auquel on assiste dans la capiitale mais aussi à Lubumbashi en particulier. Des immeubles à plusieurs étages poussent comme des champignons. Les hôtels, les appartements et les villas ne se comptent plus aux quatre coins de la capitale. Plus inquétant, plusieurs banques commerciales aux noms pittoresques ont ouvert des représentations dans un pays où l’épargne est rarissime faute de pouvoir d’achat. Un pays considéré par ailleurs "à haut risque" pour tous les investisseurs soucieux d’une certaine éthique. Comment ne pas, dès lors, se poser des questions sur l’origine de ces "investissements"?

amp_kabila2Pour le sénateur Mokonda Bonza les faits sont là : " Le Congo est aujourd’hui une terre qui accueille tous les mafieux, qui viennent pour blanchir des fortunes qu’ils ont été acquises illégalement ailleurs. Cela ne se fait pas dans d’autres pays ". Et d’ajouter : " La mafia peut venir de l’extérieur tout comme elle peut être organisée localement ".

Pour Mokonda, les membres des réseaux mafieux disposent d’une masse d’argent liquide qui leur permet de construire des immeubles à plusieurs étages. Cette masse d’argent, selon lui, proviendraient des opérations illicites dont le trafic de drogue.

A en croire Mokonda, ces "réseaux" écoulent cet "argent sale" dans des "paradis fiscaux" comme la RD Congo pour la bonne et simple raison qu’ en Europe et aux Etats-Unis, il n’est plus possible d’ouvrir un compte "et placer par exemple 10 mille ou 20 mille dollars, si vous ne donnez pas des détails, des précisions sur la provenance ". Et de conclure : " Le Congo est devenu une sorte de paradis fiscal ".

congo_futur_kinDepuis plus d’une décennie, la capitale congolaise est envahie par des "hommes d’affaires" indo-pakistanais et libanais. Ils évoluent dans les secteurs de l’alimentation, le "commerce général" et la banque. "La société Congo-Futur, très proche de la famille Kabila, n’a jamais publié le moindre bilan de ses comptes, commente un économiste kinois. Comment peut-on expliquer que cette compagnie ait pu construire une dizaine d’immeubles en l’espace de deux ans sans financement bancaire local ou extérieur? D’où vient cet argent?"  Madeleine Wassembinya (avec APA)

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 07:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur Selon le sénateur Mokonda Bonza : "La RD Congo est devenue un paradis fiscal"

    Vers le bon chemin

    Dans tout ce qui se passe en République Démocratique du Congo aujourd'hui, nous assistons à un mélange dans la manière dont les investissements se font dans ce pays. Il y a des investisseurs sérieux qui viennent investir normalement dans un pays sans infrastructures. Ils commencent par se créer l'infrastructure pouvant abriter leurs effets d'investissement.
    Dans tout ça, on y trouve aussi les congolais de la place et surtout ceux de la diaspora qui reviennent progressivement dans leur pays pour y construire et y investir. Il y a aussi, bien entendu, des investisseurs qui viennent investir avec de l'argent que le peuple congolais ne maîtrisent la source de ces grosses sommes.
    De ce fait, dans un pays qui se cherche, qui manque de formule qui peut lui permettre de se tailler un chemin pour son propre développement, c'est de cette façon là que tout le monde qui se présente n'importe comment avec un argument d'investisseur est le bienvenu.

    Les occidentaux sont développés aujourd'hui parce qu'ils ont procédé par le pillage systématique de régions tierses. On ne doit pas, non plus, et toujours pas penser que la RD Congo doit avoir le même cheminement du développement comme celui de la France, du Canada ou des États-Unis Amérique, non! Chaque pays se développe de sa façon, se dote d'infrastructures de sa façon. L'état actuel du pays ne permet pas de tenir rigueur sur les origines des moyens d'investissement.

    Alors dans ce contexte actuel et selon la réalité d'aujourd'hui, Si cette manière mélangée d'investir en RD Congo constitue le début d'une marche vers le développement durable, le peuple congolais ne peut que l'observer tout en restant vigilant.

    Posté par Kin, 31 janvier 2010 à 19:27 | | Répondre
  • Etonnant pour l'avis d'un sénateur qui exerce le pouvoir des lois dans les textes constitutionnels,nous attendons maintenant une mise en application des lois qui doivent garantir l'échec des hommes qui viennent se servir sur le dos des congolais sous le pradis fiscal,par conséquent si cela reste un avis personnel d'un sénateur sans engagement de son pouvoir politique,cela restera du déjà entendu et dénoncé par la diaspora sur internet,par contre il vient confirmer ce que Louis MICHEL a dit " l'ETAT RDC n'existe plus" avec de Telles pratiques,car dans un pays où il n'y a plus de justice,que du favoritisme et le clientèlisme, même avec des lois pour le marché publique tous les délits sont permis, dommage à nos deux chambres des représentants du peuple qui ne sont que des chambres de raisonnances pour leurs intérêts personnels partagéants le butin aussi avec les maffieux.en effet c'est le résultat d'avoir laissé entrer la mort par un seul rwandais au congo, à nous de trouver un seul juste pour libérer ce pays donc l'accord secret qui a fait rentrer l'armée rwandaise sur les sols congolais c'est une trahison qui a ouvert la porte à toutes ces pratiques afin de tous piller et garder les congolais dans la misère totale.à nous de persèverer DANS LA LUTTE jusqu'à la libération totale du congo. UNITED STAND UP CONGOLAIS.

    Posté par P.K.K.M, 31 janvier 2010 à 19:41 | | Répondre
  • retrouver M. Paul-Alexis Nianda

    Messieurs,
    Je me permets de m'adresser a vous car je cherche à joindre le sénateur Paul Alexis Nianda Ndongo que j'ai connu lorsqu'il était étudiant a Bruxelles.
    Paul venait souvent a la maison a Bruxelles il y a bientot 40 ans, et mes parents l'appreciaient beaucoup... ensuite il est retourné a Kin, et nous nous sommes perdu de vue. Cela fait plusieurs années que je cherche a le joindre et je vous serais extremement reconnaissante si vous pouviez - soit me communiquer son adresse et/ou son mail, - soit m'adresser un mail.

    A toutes fins utiles je vous communique le numero de carte de Paul-alexis lorsqu'il etait candidat sénateur pour l'ACDC : 1424-22-1123 (election 2006) ainsi que son numero de dossier : SN-0110-00102.
    Par ailleurs, je vous confirme mes adresses electroniques :arlp.jeanf@guatemalaverdadera.com
    ou arlettedp@yahoo.fr .

    Je vous precise a toutes fins utiles que je vis maintenant au Guatemala.

    Dans l'espoir que vous puissiez m'aider a localiser Paul-Alexis, je vous prie de bien vouloir m'aider.Dans cette attente, je vous prie de croire a l'expression de mes sentiments les meilleurs.
    Arlette (Letty) De Pooter

    Posté par Letty De Pooter, 27 octobre 2010 à 10:12 | | Répondre
Nouveau commentaire