LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

07 janvier 2010

RDC - UE : Pas de visa pour De Gucht... Au pays de Kabila, la vérité est-elle soumise au temps ?

degucht11563

De Gucht accusé de "termes racistes et irrespectueux"

Nouveau coup de chaud à Kinshasa contre le Belge. Cette fois, cependant, le commissaire parlait sous la responsabilité collective de la Commission européenne.

Nouveau coup de chaud à Kinshasa au sujet de Karel De Gucht, commissaire européen au Développement jusqu’à la fin janvier et au Commerce ensuite.

Selon des indiscrétions en provenance de la Commission européenne, celle-ci a en effet reçu le 2 janvier une note verbale du ministère congolais des Affaires étrangères, s’indignant de propos tenus par M. De Gucht lors d’un débat sur le Congo au Parlement européen, le 16 décembre, considérant qu’il s’agissait de sa part d’un "procès du fonctionnement de l’Etat congolais dans des termes aux relents notoirement racistes, irrespectueux et irresponsables". On trouvera en page de droite les déclarations de M. De Gucht le 16 décembre.

degucht_pict_210850Plus grave: selon nos informations, il a en outre été verbalement communiqué au chargé d’affaires européen à Kinshasa qui a reçu cette note verbale, que "dans l’état actuel des choses, la venue du commissaire (à Kinshasa) n’était pas souhaitée" et que "toute demande de visa serait considérée comme une provocation", mise en garde qui s’adresse tant au commissaire au Développement qu’au futur commissaire au Commerce. Ce dernier point fait allusion aux préparatifs d’une visite du commissaire au Congo au cours de ce mois de janvier.

L’initiative de Kinshasa a provoqué la surprise à Bruxelles, où avait déjà étonné, par sa virulence, une réaction du porte-parole du gouvernement congolais au lendemain du débat européen. Lambert Mende avait alors accusé le commissaire belge de "se prendre pour un donateur divin", mettant apparemment en cause une phrase prononcée en anglais par M. De Gucht en réponse aux questions des parlementaires européens: "La Commission européenne fait beaucoup pour l’aide humanitaire et les programmes destinés à rétablir le règne de la loi. Nous parlons de dizaines de millions, et même plus de 100 millions d’euros initialement. Mais le problème, bien sûr, est: quelle est l’efficacité de tout ceci si vous n’avez pas de contrepartie appropriée dans l’arène politique ?"

image_file_2185Le porte-parole du gouvernement congolais citant M. De Gucht de manière inexacte (selon ses déclarations à l’AFP, le commissaire aurait dit que Bruxelles versait beaucoup d'aide humanitaire à la RDC, M. de Gucht s'était interrogé: "quel est l'intérêt de tout cela si vous n'avez pas en face de vous des interlocuteurs politiques appropriés ? ". M. de Gucht, ancien ministre belge des Affaires étrangères, avait également évoqué l'"énorme gâchis qu'est devenue la RDC, un pays ou presque tout est à refaire, à commencer par la reconstruction de l'Etat, dont l'absence est au coeur du problème"), sa sortie n’avait guère provoqué de réactions en Europe. L’initiative du ministère congolais des Affaires étrangères revêt cependant une tout autre dimension.

europedes27_rdcKinshasa semble s’être imprudemment avancée en traitant le commissaire européen au Développement comme elle traite parfois des membres du monde politique belge, habitué aux relations cahotiques qui sont les siennes avec son ancienne colonie. Les autorités congolaises s’en prennent en effet cette fois à la Commission européenne, responsable collectivement de la déclaration de M. De Gucht, ensuite endossée par le Parlement européen, qui a adopté le 17 décembre une résolution ne critiquant en aucune manière le commissaire et allant dans le sens appuyé par ce dernier. M. De Gucht s’exprimait, en outre, avec l’aval du Haut représentant européen pour la politique étrangère, Catherine Ashton.

Comment va réagir l’institution européenne - dépourvue du paternalisme belge vis-à-vis de Kinshasa mais donc aussi de son indulgence - face à cette attaque contre elle?

Plus immédiatament, le refus de recevoir le commissaire au Développement va retarder la mise en oeuvre de dix projets d’aide, pour un montant total de 278,5 millions d’euros, dont M. De Gucht devait signer ce mois-ci à Kinshasa les conventions de financement. Sans compter qu’on peut se demander si le successeur de M. De Gucht, le Letton Andris Pielbags, sera aussi intéressé qu’un Belge par les dossiers congolais et leur donnera l’indispensable impulsion.  O.M..vérité aujourd'hui, erreur demain/La Libre

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 18:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur RDC - UE : Pas de visa pour De Gucht... Au pays de Kabila, la vérité est-elle soumise au temps ?

  • les comptes à rebours viennent de commencer pour rétirer de la bouche congolaise les dents Kabilistes qui font tourner la langue dirigéante incompétente et inéfficace en note verbale qui morde la main qui l'a nourri pour instaurer la démocratie, l'Etat de droit au congo inexistant alors la vision devient une allusion de gouverner par des ordonnances qui ne compatissent pas à la misère des congolais sur les 5 chantiers et par dessus la paix qui tarde à venir dans ce pays où les criminels coexistent avec les lois gouvernementales pour bloquer la justice dans toutes les dimensions. UNITED STAND UP CONGOLAIS.
    Parcontre un maçon on le voit debout face à son mur pour construire , et le notre assis sur les 5 chantiers inachevés.

    Posté par P.K.K.M, 08 janvier 2010 à 15:56 | | Répondre
  • la verite blaisse

    je comprend que les remarques faites au gouvernement montre l'amateurisme du pouvoir ds hommes en place au congo et cela en deplaise aux uns c'est sur mais la misere du peuple congolais est flagrant sans compter la complicite du pouvoir au genocide dans l'est du pays un pouvoir corrompu qui oublie la tragedie mobutienne et ne refait que pareil s'acheter des immeubles en europes ,c'est triste tout est vanite rien que vanite

    Posté par kiso, 11 janvier 2010 à 22:41 | | Répondre
Nouveau commentaire