LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

05 janvier 2010

La musique congolaise a basculé dans l'immoralité durant l'année 2009

kabila_musiciensLa scène musicale congolaise s'est enrichie, une fois de plus, sur le plan discographique de beaucoup d'albums produits par les musiciens congolais. A la place des œuvres éducatives et/ou sociales, ces derniers se sont, cependant, lancés à outrance dans l'immoralité à travers leurs chansons. En outre, il y a lieu de noter la confirmation de la nouvelle vague musicale congolaise sur le marché du disque et aussi le mauvais comportement de certains artistes qui ont versés, une fois de plus, dans des conflits interminables.

Le marché du disque congolais a connu de nouveau des moments forts avec le lancement de plusieurs albums des artistes musiciens durant l'année 2009. A titre d'illustration, l'on citera les récentes œuvres dont " Techno Malewa ", premier volume de l'opus de Noël Ngiama Werrason et son orchestre Wenge Musica Maison Mère. Il y a aussi l'album " Arsenal des belles mélodies " de Fally Ipupa dit " Dicaprio ", l'album " Qui est derrière toi ?" de Ferré Gola Chair de poule, " Sikila " de Tshala Muana et Meje 30, …

nu1_danseMalheureusement, pour un certain nombre de tubes lancés durant l'année 2009, l'on a déploré les immoralités qui se sont renforcées dans la chanson congolaise. Comme nous pouvons le constater aujourd'hui, les artistes congolais produisent des œuvres qui ont des thèmes basés généralement sur l'amour et la femme, et surtout sur l'intimité huamaine, contrairement à la belle époque ; celle de Luambo Makiadi Franco et un peu plus loin de Wendo Kolosoy, où les thèmes évoquaient le patriotisme, le développement, la lutte contre les anti-valeurs ou encore des sujets d'actualité. L'on se rappellera la chanson " Très impoli " de Franco Luambo, où l'artiste a, du début à la fin, dénoncé les antivaleurs, en ramenant les auditeurs vers le bon sens. Ce qui n'est pas le cas avec les artistes congolais qui font actuellement les hits-parades.

ESENGO NAKO ZALA NA NGO NA YEBI TE... NDENGE OKO LALELA NGA NA BUTU YA LELO...

 

 

Les artistes, qui sont censés éduquer la masse par leurs chansons, composent, des chansons comme s'ils n'évoluaient pas dans la société qui présente une multitude des sujets à dénoncer, à encourager et à développer dans leurs œuvres discographiques. La masse ne reconnait plus ses artistes qui, au lieu d'une détente, leur offrent des œuvres dont les contenus sont pour la plus part obscènes. Pour être plus précis, dans le tout dernier album " Qui est derrière toi ?" de l'artiste musicien Ferré Gola, qui occupe une bonne place dans la chronique, a choqué plus d'un mélomane. Cet album de l'ancien musicien du groupe Wenge Musica Maison Mère comporte des phrases très honteuses allant dans le sens de la dépravation des moeurs.

A Fally Ipupa, son éternel rival, d'envenimer la situation - avec son album qui cartonne actuellement à Kinshasa dénommé " Arsenal des belles mélodies ", en l'occurrence la chanson " Nyokalese ", où l'on retrouve des phrases consolidant aussi la dépravation des moeurs. Tout cela sous la barbe de la fameuse commission de censure et sous l'oeil complice des ministères tant national que provincial de la culture.

Confirmation de la nouvelle vague

fal_ferL'année 2009 a vu l'existence de la nouvelle vague des artistes musiciens qui se sont confirmés dans la scène musicale congolaise. L'on notera l'exploit de Fally Ipupa, qui, déjà après avoir lancé son premier tube intitulé " Droit chemin " en 2007, a réussi à décrocher un disque d'or, après avoir livré des concerts dans des grandes salles de spectacles en Afrique et en Europe dont la salle mythique " Olympia de Paris " à travers son deuxième album. Cette année, l'ancien chef d'orchestre du Quartier Latin International a mis tout le monde d'accord avec son album " Arsenal des belles mélodies ". Dans ce tube, Fally Ipupa Dicaprio, en featuring avec la chanteuse américaine Olivia dans la chanson " Chaise électrique ", est passé à la vitesse de croisière et prend de l'ampleur dans l'espace musicale internationale. Le tube, contenant des chansons comme " Délibération ", " Tscho ", " Cadenas ", " Une minute ", " Love ", " Bicarbonate " et tant d'autres, se comporte bien sur le marché de disque. L'artiste a bénéficié, le samedi 16 mai 2009, d'une invitation du groupe antillais Kassav, qui fêtait ses 30 ans d'existence au Stade de France à Paris.

L'AMOUR, NA NGA NA ANDY, EZA YA KINSHANSA TE, PE YA PARIS NI USA TE.. EZA INTERNATIONAL.. HUM !

 

 

 

 

 

Outre Fally Ipupa, un autre artiste de la même génération a réussi à s'imposer sur le marché du disque. Lui, c'est Ferré Gola dit " Chair de poule ". L'opus de ce chanteur de charme intitulé " Qui est derrière toi ? ", largué au mois d'octobre de l'année en cours, a été apprécié à sa juste valeur par les mélomanes de ce chanteur 1ere voix.
Dans cet opus de l'ancien chef d'orchestre de l'orchestre Wenge Musica Maison Mère, l'on retrouve des chansons comme " Kamassoutra ", Maboko pamba ", " socket ", " Insuline " et autres. Cet artiste a fait la loi dans les différents endroits de détente de Kinshasa comme, le 10 décembre dernier, le Centre Wallonie Bruxelles (CWB). Un spectacle inédit a été offert au public par cet artiste qui occupe la première place du hit-parade congolais.

Meje 30 : la jeune chanteuse fait parler d'elle

meje3La chanteuse Meje 30 s'est aussi imposée durant l'année 2009. Elle a réussi, avec Tshala Muana dit " Mamu nationale ", à lancer sur le marché du disque, un opus intitulé " Sikila " qui a connu beaucoup de succès. Après " délestage ", chanson contenue dans Sikila, qui a fait connaître la jeune coqueluche de la musique congolaise, l'on peut aussi remarquer la démarcation de cette chanteuse dans les chansons telles que " Deux raisons ", " Fimbu ya Bakanza "…
Mise à part son succès, Meje 30 a également fait parler d'elle au courant de cette même année touchant à sa fin, lorsqu'elle a été découverte nue sur Internet lors d'un spectacle en Ouganda avec Tshala Muana. Ces images ont suscité la curiosité de plus d'une personne dont certaines ont estimé que c'était des images montées de toutes pièces. Meje 30 se sentant humiliée, s'est vouée à l'arbitrage des autorités de la ville dont le ministre provincial de la Culture, Roddy Mpika Massamba, qui en a appelé à l'apaisement des esprits et à mis en garde quiconque récidivera dans ce genre de pratique informatique.

Werrason se maintient, JB en perte de vitesse

Les deux grands rivaux des années 2000-2005, en l'occurrence Noël Ngiama Werrason dit " Phénomène " et Jean Bedel Mpiana dit " Sulutani " ne se croisent plus dans les chroniques musicales. Pour certains, l'heure n'est plus polémiques stériles sur les avoirs et les qualités de chacun d'entre eux ; " Nous préférons encore parler de l'exploit de nos footballeurs qui ont réalisé un double trophée du niveau continental ", ont-t-ils déclaré.

 

wera_jbWerrason est revenu en force sur la scène musicale congolaise grâce au succès de son œuvre lancée en 2009 intitulé " Techno Malewa ". Ce tube, qui n'a que 6 titres en son premier volume, a permis au " Roi de la forêt " de se maintenir sur scène. Tous les coins de la ville de Kinshasa vibrent au rythme de l'opus de Werrason qui a renouvelé sa confiance à ses jeunes recrues.

De l'autre côté de JB Mpiana, il y a un silence radio. C'est comme si l'artiste ne vivait plus au pays. Son tube " Quel est ton problème ? ", lancé en 2008, n'a pas pu résister devant les opus récemment sortis sur le marché. Les nombreux fanatiques de " Papa chéri " comptent sur l'œuvre publicitaire dédiée à son sponsor, réalisée en 2009, mais qui ne cartonne presque pas. On peut reconnaître quand même les efforts de l'animateur " Gentamicine " avec le cri comme " bazo koka te souve ", qui encourage son leader.

MOBALI YA BATO, OYEBAKI BONGO OLINGAKI PONA NINI ?

 

Wazekwa à l'Olympia pour une première fois, Nyoka Longo de retour à Kinshasa

C'est le samedi 11 avril 2009 que Félix Wazekwa et son groupe Cultur'a pays vie ont affronté, pour la première fois, la salle Olympia de Paris. Une soirée exceptionnelle et inoubliable. " Monstre d'amour ", comme l'appelent ses poulains, a livré un concert tout feu tout flamme devant un monde " fou ". Le spectacle de S'Grave à l'Olympia était donné en deux parties dont la première était consacrée à la chorégraphie que l'artiste l'a intitulée " Ne faites ça chez vous ".
L'année 2009 a connu le retour de Jossart Nyoka Longo à Kinshasa, après six ans d'absence dans son pays, pour redynamiser les activités de son orchestre " Zaïko Langa Langa ". Le retour de " Ya Nioch " a été marqué par une série des concerts livrés par l'artiste au courant de cette année qui vient de s'achèver.

O.M/Forum des As

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 07:00 - MUSIQUE - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur La musique congolaise a basculé dans l'immoralité durant l'année 2009

    fally

    fally tu es le meilleur des meilleurs

    Posté par miel, 24 février 2010 à 10:42 | | Répondre
Nouveau commentaire