LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

30 novembre 2009

Pillage de la Rdc : l'Eglise catholique mise en accusation !

catholiqueOn pouvait s'attendre à tout, sauf à voir l'éclaboussure du rapport des experts de l'Onu sur le pillage organisé à l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) traverser les frontières sacro saintes du Saint-Siège. Eh bien, nous y sommes ! Après Paris, Londres, Washington'et Bruxelles, voici le Vatican. Le rapport des experts onusiens, encore en souffrance au niveau du Conseil de Sécurité de l'Onu, met en cause l'Eglise catholique romaine ! Une filière des prêtres italiens et espagnols se signale par une activité économique criminelle à l'Est du Congo. Cette filière étend ses ramifications jusqu'au Vatican qui tire de juteux dividendes financiers de la fraude en RDC !

Cette nouvelle est tombée comme une bombe et a secoué toute l'opinion internationale. Car si, dans l'organisation criminelle qui sévit à l'Est du Congo, l'Eglise catholique aussi est impliquée, qui peut-on croire désormais ? Il devient impossible, dans ces conditions, d'accorder le moindre crédit à la volonté d'en finir avec les Forces démocratiques de libération du Rwanda (Fdlr) qu'affiche la Communauté internationale.

Sur la base d'une série de correspondances électroniques, les experts de l'Onu ont pu établir la complicité entre les prêtres catholiques et les rebelles hutus rwandais compromettant à tout point de vue. C'est du reste, la raison pour laquelle ce dernier rapport de l'Onu souffre de non publication. Au fait, il est jusque-là classé confidentiel. Au nom de cette clause, tous les incriminés s'activent à clamer leur innocence tant que le sulfureux document ne sera pas rendu public.

Le Vatican a usé du même astuce. « Nous ne jugeons pas utile de commenter les nouvelles diffusées par la presse tant que le rapport en question ne sera pas rendu public », a déclaré, sans convaincre, un porte-parole de la Maison Générale des Missionnaires Xavériens à Rome. -

Le complot

communaut__int2On connaît la chanson. Elle émet toutes les notes de la compromission et du gène qui s'en suit. Plus que tous les rapports qui ont eu à le précéder, le récent rapport de l'Onu annonce le suicide programmé de toutes les places fortes de la planète. Il dérange à ce point qu'un vaste complot se tisse déjà autour de lui. Paris, Londres, Bruxelles et Washington exigent qu'il soit obligatoirement dilué avant sa publication officielle ! Dans ce concert d'une étrange collusion, le Vatican, Pékin (La Chine) ainsi que tous les pays africains incriminés font chorus. L'organisation internationale du crime organisé tient à protéger ses placards remplis de cadavres !

La pression est si forte, si énorme, que la publication du rapport dans son état actuel devient impossible. Le Conseil de Sécurité de l'Onu se voit ainsi obligé de faire marche arrière, au nom de la crédibilité et de l'honneur des grands de ce monde ! Il faut donc taire la vérité et laisser, par la même occasion, la maffia continuer son festival en RDC!

Si aucune contre-attaque n'est mise en branle, les puissants de ce monde vont effacer, sans efforts, les traces de tous leurs crimes en RDC. Nul, mieux que les Congolais eux-mêmes, ne peut organiser une action d'envergure en vue de stopper net le complot du silence qui s'organise.

image001Comme un seul homme, le peuple congolais doit se lever et exiger que toute la lumière soit faite sur le rapport de l'Onu. Ce sera l'unique façon aussi de consoler toutes les victimes des pires atrocités qui ont été commises à l'Est de la RDC, comme on l'avait vu le 2 juin 2004, lorsque la soldatesque de Mutebusi et Nkunda avait pris d'assaut Bukavu. Il faut que tout lé Congo se lèVe pour demander des comptes à la Communauté internationale.

En effet, l'hypocrisie a trop duré ! Nos partenaires traditionnels nous poignardent dans le dos. Nos voisins nous trahissent impunément et l'Eglise catholique nous endort. Elle qui, pourtant au terme du dernier synode des évêques qui s'est tenu récemment à Rome, s'était penchée sans complaisance sur la crise congolaise qui sévit a l'Est. L'Eglise catholique avait condamné à l'occasion l'hypocrisie de la Communauté internationale.

Aujourd'hui, les masques tombent !

L'Eglise, à la chasse de la poutre se trouvant dans l'œil des politiques, en avait oublié d'enlever d'abord la sienne...

O.M...contre toute attente/Le Phare

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 14:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Pillage de la Rdc : l'Eglise catholique mise en accusation !

  • c´est vraiment trop.

    Mon sang est entrain de bouillir et je crois qu´aucun congolais doit réster bras croisés après toutes ces révélations.Je demanderai à tous les sites sur internet de créer une page où tous les vrais Congolais peuvent laisser leurs signatures,pour ainsi forcer l´ONU ou le conseil de sécurité á rendre publique le dit rapport.Cela doit être mis en pratique le plus vite possible.Je ne sais pas quel genre de gouvernement
    on a au pays,mais j´ai l´impression que son incompétence est palpable sans effort.Il y a beaucoup des choses qui sont réstées inachevées.Nous avons le cas Nkunda dont on ne connaît pas la suite.Du dédomagement d´après le procès contre L´Ouganda,on ne sait rien.Tous les assassins de nos frères,se balladent tranquillement comme si rien n´était,et le soit disant gouvernement ne fait rien à propos.Le peuple,doit exiger à cette bande de dormeurs de passer à l´action.Nous sommes devenus des mendiants pendant que les étrangers font de notre richesse ce qu´ils veulent.C´est vraiment TROP.

    Posté par Crispin-Régis, 02 décembre 2009 à 05:43 | | Répondre
Nouveau commentaire