LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

27 novembre 2009

RDC: Revendication des tirs contre l’hélicoptère de l’ONU à Dongo... La révolte est en marche !

heli_monucUn mouvement nommé "Patriotes-résistants de Dongo" a revendiqué les tirs jeudi contre un hélicoptère de l’ONU dans cette localité du nord-ouest de la RD Congo, et menace de "renverser le pouvoir fantoche en place à Kinshasa", dans un communiqué parvenu vendredi à l’AFP.

"Les patriotes-résistants ont à nouveau infligé un échec cuisant aux forces d’occupations et ont repris la ville de Dongo. Un hélicoptère de la Monuc (Mission de l’ONU en RDC) engagé dans les combats a été touché par les tirs", affirme dans ce communiqué Ambroise Lobala Mokobe, porte-parole des patriotes-résistants de Dongo, une localité de la province de l’Equateur (nord-ouest).

Jeudi, un hélicoptère de l’ONU qui venait y ravitailler une vingtaine de Casques bleus a essuyé des tirs au sol avant de redécoller en urgence pour se poser au Congo-Bazzaville voisin. Cinq personnes, sur la trentaine à bord, ont été blessées par les tirs.

Dans leur communiqué confus, les "patriotes-résistants" évoquent la présence dans la région de "forces d’occupation rwandaises" et dénoncent "la complicité" de la Monuc "au service des impérialistes maffieux et annexionnistes". "Nous prenons l’engagement devant Dieu et devant tous les Congolais, de renverser le pouvoir fantoche actuellement en place à Kinshasa", affirme le mouvement qui dit "connaître une affluence massive" d’anciens militaires.

De son côté, le ministre de l'Intérieur de l'Equateur, Guy Inenge, a déclaré à l'AFP que Dongo avait été attaqué jeudi "par un millier de Enyele" qui auraient été repoussés par des policiers.

image_file_2671Dongo avait déjà été attaqué
les 29 et 30 octobre par un groupe de la communauté Lobala (aussi appelées Enyele), qui s’en est pris à la communauté des Bamboma (ou Boba). Celles-ci sont en conflit depuis de nombreuses années au sujet de la gestion d’étangs piscicoles. Les violences, qui ont depuis touché d’autres villages, ont fait au moins une centaine de tués, essentiellement à Dongo, à coups de machettes et par armes à feu, ou bien sont mortes noyées en traversant le fleuve Oubangi, qui marque la frontière avec le Congo-Brazzaville.

Au moins 53.000 personnes ont fui ces violences: 37.000 ont trouvé refuge au nord du Congo-Brazzaville, et environ 16.000 autres sont restées en RDC. AP

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 14:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur RDC: Revendication des tirs contre l’hélicoptère de l’ONU à Dongo... La révolte est en marche !

  • COMPLOTS

    On en a marre, de la tragédie de croire qu'on nous veut. Nous sommes là entrain d'étudier , travaillons. Nous sommes de ce qui pense et sont convaincus de notre capacité à modifier notre avenir. On se plaint, depuis que le monde existe ceux qui ont la connaissance dominent . Nous avons accès arrêtons de faire le bébé. Entreprenons et ne nous fatiguons pas. Ns sommes le devenir d.une grande nation hyper socio-cvltvre-capitalîste et nationaliste. Vive le Congo riche et prospére. Fdus1 4040 2e bsi helmo liege

    Posté par Fdus1, 23 janvier 2010 à 23:06 | | Répondre
Nouveau commentaire