LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

27 octobre 2009

Le Fonds international du dévelopement agricole recommande "Arrêter les obstacles aux envois d’argent par la diaspora africaine"

DOLLARSAu cours du Forum organisé par le FIDA (Fonds international du développement agricole) et la BAD (Banque africaine de développement) du 22 au 23 octobre à Tunis, un rapport intitulé Sending Money Home to Africa (Envois de fonds en Afrique) a été présenté.

Suivant ce rapport du FIDA, qui s’occupe de la pauvreté rurale, les travailleurs africains envoient plus de 40 milliards de dollars américains vers leur pays d’origine chaque année. Toutefois, les lois restrictives et les commissions élevées constituent un obstacle pour ces envois de fonds qui aident les gens à sortir de la pauvreté.

Ces envois de fonds qui sont chiffrés à l’échelle mondiale à 300 milliards de dollars, dépassent les investissements directs étrangers et l’aide au développement mis ensemble. Mais alors que les coûts de transfert ont diminué en Amérique latine et en Asie, envoyer l’argent en Afrique est toujours très cher. Suivant les auteurs du rapport du FIDA, les commissions sur les transferts d’argent en Afrique peuvent atteindre jusque 25% de la somme envoyée.

Le rapport rappelle qu’au Sommet du G8 qui s’est tenu à L’Aquila en Italie, en juillet 2009, les chefs d’état et du gouvernement du monde ont reconnu l’impact du flux des envois de fonds sur le développement et se sont fixés l’objectif de réduire les coûts des envois à 50% durant les cinq prochaines années en encourageant un environnement compétitif et en brisant les barrières.

Actuellement deux entreprises dominent les transferts de fonds. Il s’agit de Western Union et de Money Gram. A elles seules, ces deux entreprises contrôlent près de 65% des points de paiement où les envois de fonds sont encaissés. Elles sont donc capables d’imposer des tarifications élevées comme actuellement. Pour baisser les coûts il faut la concurrence, or celle-ci fait défaut. C’est ainsi que le FIDA propose que les institutions de micro finance soient aussi utilisées dans l’envoi des fonds. Il en est de même des bureaux de poste.

WUil_envoie_tout_son_amourEn République démocratique du Congo, il y a actuellement 3 entreprises qui se disputent le marché, à savoir Western Union avec 45% des parts, Money Trans avec 23% et Money Gram avec 3%. Les autres transferts se font principalement via les banques. Comme ailleurs, les frais de transfert sont excessivement élevés pouvant atteindre 25% du montant transféré. Comme le recommande le rapport, il faut encourager d’autres canaux pour l’envoi des fonds. Utiliser les bureaux de poste comme il est recommandé est impossible.

Le service postal en République démocratique du Congo est dans un état comateux. Il nécessite une restructuration profonde ou même une privatisation pour qu’il puisse répondre à ses missions premières. Cette restructuration peut prendre plusieurs années. Il ne reste plus que les institutions de micro finance. Contrairement aux autres pays, les institutions de micro finance sont encore peu représentées dans les zones rurales.

Actuellement, il n’existe que 14 institutions de micro finance qui sont concentrées dans les agglomérations urbaines et principalement Kinshasa. Le concept de micro finance n’est arrivé que récemment en RD Congo. Le cadre légal est inexistant. La Banque centrale du Congo a préparé des avant-projets de loi pour réglementer le secteur qui seront bientôt soumis au Parlement.

En dépit de cela, la voie la plus rapide pour rendre moins onéreux les transferts de fonds demeurent les institutions de micro finance dont le système est entrain de se développer. Il faudra seulement veiller à ce qu’il n’y ait pas de restrictions dans leur intermédiation dans les envois de fonds qui se sont montrés utiles dans la lutte contre la pauvreté.  J-P Tsheba

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 08:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le Fonds international du dévelopement agricole recommande "Arrêter les obstacles aux envois d’argent par la diaspora africaine"

Nouveau commentaire