LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

17 octobre 2009

Assassinat d’Albert Ngezayo: Colette Braeckman (alias Koko) fait des révélations... Les FARDC pointés du doigt !

NGEZAYOLes enquêtes sur l’assassinat d’Albert Ngezayo, homme d’affaires connu dans les Kivu, n’ont toujours pas été clôturées. Albert Ngezayo a été tué en janvier 2009 à Goma devant le bureau des renseignements militaires, dans un quartier bien sécurisé du chef-lieu du Nord-Kivu.  Selon Colette Braeckman, «Albert Ngezayo, patriarche d’une famille installée au Kivu depuis longtemps, était aussi un grand propriétaire de la place et sa fortune, ses biens immobiliers suscitaient jalousies et convoitises. C’est ainsi qu’il avait loué à la Monuc, pour en faire un hôpital, l’hôtel des Masques qu’il possédait au centre de Goma, et que sa vaste propriété, - plus de 13 hectares au bord du lac- avait fait l’objet d’un procès que Ngezayo avait finalement remporté. Cette victoire aurait logiquement dû entrainer le déguerpissement de squatters et autres promoteurs qui souhaitaient construire hôtels et résidences de luxe face à l’un des plus beaux paysages du monde, où le mètre carré de terrain à bâtir vaut 100 dollars… C’est là, dans un cadre splendide, qu’a été construit l’hôtel Kivu Sun, où résident les dignitaires venus de Kinshasa ».

Vraisemblablement, ce sont des hommes armés, qui ont exécuté cette opération macabre. Une certaine confusion a plané sur cet assassinat. Des assassins visaient Victor Ngezayo. Mais, c’est Albert Ngezayo, qui a été atteint: «L’un de ces hommes, qui assistait à la réunion, refusa de participer à l’exécution du projet et obtint d’être affecté dans une autre ville. Il s’est aujourd’hui décidé à parler, répondant aux demandes de la famille et de l’avocat de cette dernière, le Belge Bernard Maingain qui devrait communiquer à Kinshasa les noms des principaux protagonistes de cette affaire. Se faisant appeler «Alex», cet officier nous a expliqué que lors de cette réunion, « il fut décidé de charger deux capitaines, qui travaillaient dans les services du gouverneur de la province, de procéder à l’élimination d’Albert Ngezayo.».

image_file_1919Cette révélation relance donc le débat autour de ce meurtre. Albert Ngezayo ne s’affichait pas politiquement. C’est plutôt son frère Victor Ngezayo, qui avait créé le «Mouvement des Patriotes Congolais». Naguère, ce parti était accusé d’être soutenu par les Tutsi et de financer la rébellion de Laurent Nkunda.  Colette Braeckman  atteint le fond de ce crime odieux: «Le shérif, un personnage de légende, aura été victime de l’affairisme qui règne actuellement à Goma et dans tout le Nord Kivu, une province où s’affrontent de véritables bandes mafieuses, désireuses de contrôler les ressources minières et de s’approprier les riches terres volcaniques. Cette nouvelle violence, d’ordre économique, qui ravage la province, avait fait précédemment une autre victime, dans des circonstances comparables : Claude Duvignaud, un homme d’affaires belge installé à Beni depuis des décennies et connu de tous avait été assassiné de sang-froid dans son salon après que son domestique ait été neutralisé avec beaucoup de sang-froid. Dans ce cas-là aussi, l’enquête s’était enlisée, les témoins s’étaient tus et tout ce que l’on avait appris, c’est que Claude Duvignaud, quelques jours avant sa mort, avait commis l’imprudence de s’engager dans une entreprise de prospection minière, suscitant beaucoup de jalousies au sein de l’élite locale, la dynamique bourgeoisie Nande. Au Nord Kivu, où rivalisent désormais les anciennes élites, d’origine belge ou tutsie, et la nouvelle bourgeoisie, incarnée par les Nande qui étendent leur empire commercial de Goma jusque Kisangani, c’est encore dans la violence que se règlent les rivalités économiques, les considérations ethniques ou politiques n’étant citées qu’au titre d’alibi…». De toute manière, la famille Prigogine, dont est issu Albert Ngezayo, continue d’explorer toutes voies, qui puissent lui permettre de découvrir la vérité sur l’assassinat de cet opérateur économique.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 07:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Assassinat d’Albert Ngezayo: Colette Braeckman (alias Koko) fait des révélations... Les FARDC pointés du doigt !

  • cest triste

    ca fait tres mal au ker de voir que les congolais sont telement irresponsable et corrompu jusqu'au point de livrer un hommes daffaires qui avec toutes ses proprietes paye des taxes et impots qui est un montant important pour leconomie du pays en tant que homme daffaire et participant au developpement du pays. le congo est un pays riche de terre mais pauvre au niveau de l'education du peuple lui meme.la plus grande maladie du congo est impunite. la corruption, le manque du nationalisme et de leducation de base rendent le pays cadavre sont dautres facteurs du sous devellopement. je suis de goma et je connais tres bien cette famille; les criminelles finiront toujours par payer le prix de leurs crimes. un oncle a moi qui sapplaient carol chiyuii avaient ete tue a goma pendant que mzee kabila etait president et je me crimineles ont ete assassine a bout portant dans le stade de lunite. cest pour dire au president kabila qu'il doit mettre sur pied un mechanisme de justice qui qvec toute severite doit punir les corrompu du congo qui detruisent la reputation du pays lui meme.que cette reprimande ne soient pas seulement une reprimande de bas peuples mais aussi une reprimande directe aux hommes de la justice et aux politiciens eux memes; les grands criminels. lhistoire du feu albert ne passeras pas dans le neant; les criminels payeront. justice ou sans justice ils vont payer ce sans innoncent. que cette famille soit en paix et que Dieu les protegent tous.

    Posté par loulou, 07 septembre 2011 à 04:52 | | Répondre
Nouveau commentaire