LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

29 septembre 2009

ERIC KIKUNDA et Me. FIRMIN YANGAMBI leader d'un mouvement insurrectionnel en gestation aux arrêts !

Police_at_Kin_Mazi_re_int_001Il ressort des informations en notre possession que Eric Kikunda (fils du général Kikunda) a été arrêté le 26 septembre 2009 à son domicile par les éléments des services spéciaux qui l’ont acheminé jusqu’à leur cachot de la police de KIN MAZIERE.

Ils n'ont pas autorisé à sa famille de le voir...pour raison d'enquête.

Étant donné qu’il est difficile de contacter Eric Kikunda, Losako n’a pas pu connaître les faits exacts qui ont motivé son arrestation... Mais d'après notre interlocuteur, il est accusé de *«complicité d'nsurrection» et de détentions des armes de guerre, munitions et équipements militaires.

A la question de savoir quel type et combien d'armes ont été trouvées chez Eric Kikunda, notre interlocuteur a répondu sèchement: «Ecoutez monsieur O.M, vous n'êtes pas entrain de faire une instruction. Vous êtes en train de chercher une information».

*Des rencontres secrètes entre Eric Kikunda et son ami Me. Firmin Yangambi

Nous y reviendrons.

kisangani_carteKisangani échappe à une insurrection armée

L’avocat Firmin Yangambi, instigateur de cette insurrection est aux arrêts et transféré à Kinshasa depuis dimanche dernier *Les armes achetées à Kinshasa et acheminées à Kisangani ont été saisies à l’aéroport de Kisangani

Le ministre des Médias et de la Communication, Lambert Mende Omalanga a tenu un point de presse hier lundi. Au cours de cette rencontre avec la presse, il a révélé une insurrection armée ratée à Kisangani dans la province orientale. L’auteur de cette insurrection, un activiste des droits de l’homme très bien connu dans les milieux des Ong des droits de l’homme.

Firmin Yangambi a été arrêté par les services de sécurité au niveau de l’aéroport de Kisangani. Le ministre des Médias, porte-parole du gouvernement, a dit qu’une cargaison d’armes de guerre achetées à Kinshasa à été convoyée à Kisangani. Ces armes, a poursuivi le ministre Mende qui a réservé les détails à l’organe de la loi, servirait à un mouvement insurrectionnel.

mendeD’après le ministre congolais de la Communication et des Médias, Lambert Mende Omalanga, ce défenseur des droits de l’homme a été appréhendé le mercredi dernier et transféré à Kinshasa avant-hier. Son cas est déjà devant les juridictions militaires.

« La justice militaire fera son travail en entamant dès ce jour l’instruction de ce dossier selon toutes les règles de l’art », a indiqué le ministre Mende.

La presse a tenu à savoir la taille de la cargaison et toutes les autres précisions sur cette affaire. Le ministre de la Communication évoquant la séparation des pouvoirs, a fait savoir qu’il revient à l’organe de la loi de donner les détails.

Affaire à suivre

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 21:37 - Permalien [#]