LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

28 septembre 2009

La RDC dépose la loi sur la délimitation des espaces maritimes à l'ONU

rdc_fleuveLa loi sur la délimitation des espaces maritimes de la République démocratique du Congo (RDC) au-delà de la ville de Boma et de la cité côtière de Banana, dans la province congolaise du Bas-Congo à la frontière avec l'Angola avait été déposée à la Commission des Nations Unies sur les droits de la mer avant la date buttoir qui était fixée au 13 mai 2009, a rapporté dimanche la presse congolaise.

Le 2ème vice-président du Sénat congolais, Mario Cardoso Losembe, l'a déclaré à la presse à l'issue des entretiens avec le ministre de l'Intérieur Célestin Mbuyu Kabango, tout en précisant que l'Angola a réagi positivement aux préoccupations de la RDC sur ce dossier.

Pour le sénateur Losembe, il ne reste qu'à la RDC d'entreprendre des négociations avec l'Angola, son voisin où chaque partie devra préciser sa position pour éclaircir les frontières maritimes entre eux.

"Je suis sûr que nous n'aurons pas un lourd contentieux et que l'affaire s'arrangera à l'amiable", a souhaité le sénateur Losembe.

En mars denier, le ministre congolais des Hydrocarbures Réné Isekimanga Nkeka avait accusé l'Angola de voler le pétrole de la RDC.

Beaucoup de plates-formes où l'Angola tire son pétrole sont congolaises, avait indiqué le ministre congolais des Hydrocarbures.

"Nous devrions avoir à partir de 500.000 à 1.000.000, si l'Angola n'était pas là. Si nous récupérons, par exemple, rien que le bloc 15, qui produit 400.000 barils par jour, nous sommes déjà à 450.000 ", a indiqué M. Isekimanga.

Actuellement, la RDC produit 25.000 barils bruts par jour des puits à terre à l'ouest de la province du Bas-Congo, et qui contribue de manière insignifiante au trésor public. L'Angola est actuellement le premier producteur du pétrole en Afrique après avoir détrône le Nigéria.

La RDC partage une frontière d'environ 2.500 km avec l'Angola.

La RDC souhaite des négociations avec l'Angola sur les espaces maritimes

La République démocratique du Congo (RDC) souhaite des négociations avec l'Angola sur la délimitation de leurs espaces maritimes respectifs, a déclaré dimanche à Kinshasa, le 2ème vice-président du Sénat, Mario Cardoso Losembe.

Le sénateur congolais a annoncé la réaction positive de l'Angola aux préoccupations de la RDC sur les espaces maritimes qui ont fait l'objet d'une loi votée par le parlement congolais et promulguée par le président Joseph Kabila.

Cette loi qui a été déposée aux Nations Unies, à la Commission des Nations Unies sur les droits de la mer avant la date buttoir du 13 mai 2009, porte sur la délimitation des espaces maritimes de la RDC au-delà de Boma et de Banana jusqu'au plateau continental sur l'Océan atlantique.

Selon le 2ème vice-président du Sénat, le processus normal est en train d'être suivi.

"Je suis sûr que nous n'aurons pas un lourd contentieux et que l'affaire s'arranger à l'amiable compte tenu de bonnes relations existant entre l'Angola et la RDC", a-t-il affirmé, ajoutant qu'au cours des travaux des experts des frontières, chaque pays devra préciser sa position.

L'Angola et la RDC partagent une longue frontière de plus de 2. 000 km et un même littoral de l'Océan Atlantique qui récèle d'énormes richesses notamment pétrolières.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 10:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur La RDC dépose la loi sur la délimitation des espaces maritimes à l'ONU

  • le respect des frontière du congo

    je voudrais en terme dire que la rdc étant pays
    souverain elle a droit de se protégé et de veuiller surtout à ces frontières avec ces 9 voisins direct ce vraiment important de le faire.

    Posté par JEAN PAUL, 22 novembre 2009 à 17:36 | | Répondre
Nouveau commentaire