LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

25 septembre 2009

AMP-PALU-UDEMO : Olivier Kamitatu agite la cruche aux abeilles !

image_file_1324C’est sûr qu’il est sorti de son carcan pour faire une analyse méticuleuse de la situation du pays, à quelque vingt mois de la fin du quinquennat du Chef de l’Etat, Joseph Kabila. Olivier Kamitatu n’y est pas allé par le dos de la cuillère. Dans une déclaration fracassante et tonitruante, il demande au Président de la République d’opérer une touche au niveau du Gouvernement. L’homme ne se limite pas là.

Il étend sa logique et propose que même les accords AMP-PALU-UDEMO soient revisités. Il l’a fait savoir au cours d’une matinée politique de sa formation politique, l’Alliance pour le Renouveau du Congo (ARC). Pourquoi le dire seulement maintenant ? Y a-t-il un autre enjeu particulier ? Cette prise de position indique-t-elle l’existence d’un malaise qui couvait longtemps sous les cendres ? Olivier Kamitatu sera-t-il suivi par les poids lourds de l’AMP ? Et, si la majorité au pouvoir ne communie pas avec cette logique, qu’adviendra-t-il ? Que dira-t-il si jamais les réajustements tant souhaités par lui l’éclabousser ? Aura-t-il encore le courage de se prononcer sur des questions liées aux cinq chantiers ? Ce sont là les questionnements qui taraudent les esprits. Néanmoins, la République a besoin des gens qui savent se remettre en cause ou qui remettent en cause certains engagements dès lors que ceux-ci desservent l’intérêt national. Le ministre du Plan, Olivier Kamitatu, a fait, dernièrement, une déclaration qui a poussé la classe politique congolaise, tant du côté de l’opposition que de la majorité, à beaucoup réfléchir sur les enjeux actuels.

Si du côté de l’opposition, le sentiment est celui de faire le constat d’un malaise profond qui couvait longtemps sous les cendres dans le camp de la majorité au pouvoir, au sein de celle-ci, c’est-à-dire, la coalition AMP-PALU-UDEMO, le questionnement reste entier ; au point de conduire nombre des membres à rester dans l’expectative car, ne sachant où finalement le bateau va accoster et quels seront les membres à son bord. Perçant et méticuleux dans ses analyses sur la situation politique du pays, à quelques vingt mois de la fin du quinquennat de Joseph Kabila, le Président national de l’Alliance pour le Renouveau du Congo (ARC) est resté formel quant à sa prise de position : « Si jamais rien ne change au niveau institutionnel et des accords du Grand Hôtel Kinshasa, signés peu avant le second tour de l’élection présidentielle entre Kabila, Gizenga et Nzanga Mobutu, il sera difficile de gagner la victoire en 2011 ». Dans sa démarche, il établit une sorte de bilan pour dire que les réalisations en terme de chantiers ne sont comptées que du bout des lèvres.

En clair, l’homme propose au Chef de l’Etat, Joseph Kabila, à opérer une touche au Gouvernement et dans l’accord AMP-PALU-UDEMO. Sera-t-il suivi par les autres ? C’est la question. Pourtant, personne n’ignore que la même agitation avait élu domicile au sein du PPRD. L’on critiquait l’immobilisme du Premier ministre. Certains affirment que cela avait valu le départ de M. Antoine Gizenga. Or, avec Muzito, le même refrain revient à la surface. Mais, la lancinante question, c’est aussi celle de savoir qu’adviendra-t-il si le changement tant souhaité emportait son initiateur. C’est ici que maints observateurs attendent la décision de Joseph Kabila qui, depuis un certain temps, n’hésite à donner ça et là des coups de balai pour assainir les institutions de la République. Quoi qu’il en soit, Olivier Kamitatu a le mérite de dire haut ce les autres pensent tout bas au niveau de la coalition.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur AMP-PALU-UDEMO : Olivier Kamitatu agite la cruche aux abeilles !

Nouveau commentaire