LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

10 septembre 2009

Avec ses 18 millions d’analphabètes : la RDC représente un danger public

go_enfant2L’humanité entière a célébré, le mardi 8 septembre 2009, la journée internationale de l’alphabétisme. En collaboration avec le ministère des Affaires Sociales, le bureau de l’Unesco à Kinshasa a choisi le Centre féminin Marie Antoinette Mobutu situé dans la commune de Limete pour organiser une manifestation placée sous le thème « Alphabétisation et Autonomisation ».

Selon Boubakar Diara, représentant résident de l’Unesco /RDC, ce moment d’arrêt et de réflexion au cours de l’année offre l’opportunité de rappeler l’importance de l’alphabétisation dans la vie des citoyens et citoyennes. Etant un droit humain et un facteur de développement, l’alphabétisation est considérée cette année comme facteur d’autonomisation. Ce thème développe un accent sur le rôle que joue l’alphabétisation dans l’épanouissement de l’individu.

Malgré le fait que l’alphabétisation joue un rôle de plus en plus important dans l’autonomisation, les statistiques montrent que près de 776 millions de personnes, sur la planète, sont analphabètes. A cela s’ajoute 75 millions d’enfants qui sont exclus du système scolaire. Ces chiffres montrent à suffisance l’ampleur de la tâche qui est celle de l’alphabétisation. Pour ce qui est de la RDC, la situation n’est pas satisfaisante, a confirmé le représentant résident de l’Unesco. Avec ses 18 millions d’analphabète, la RDC est placée parmi les 35 pays où l’analphabétisme représente un danger public.

Pour leur part, les instructeurs en alphabétisme de la RDC ont exigé la relecture, par le Parlement, de la loi-cadre sur l’enseignement national. Au gouvernement, la prise en charge des établissements de l’éducation informelle pour leur fonctionnement. Car ces établissements fonctionnement jusqu’à ce jour dans un bénévolat. Pour ce qui est des partenaires bilatéraux et multilatéraux du gouvernement, ces instructeurs ont exigé un appui significatif.

Représentant le ministre des Affaires sociales, Actions humanitaires et Solidarité nationale, le secrétaire général de ce ministère, Jean de Dieu Kaseya, a soutenu que cette célébration coïncide avec la 7ème année de la décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation déclarée en février 2003 à New York. Celle-ci a pour but la réduction de moitié du taux de l’analphabétisme d’ici 2012. Comme le représentant de l’Unesco, le représentant du ministre a aussi déclaré que cette situation demeure préoccupante.

Car avec ces 18 millions d’analphabètes, la RDC est classée parmi où l’analphabétisme constitue un enjeu critique. Il est vrai que devant ce défi, quelques réalisations sont accomplies à travers le pays. Il s’agit de la formation des instructeurs en alphabétisme à travers le pays. Et ce, avec l’appui de la Banque africaine de développement (BAD). La sensibilisation et formation des éducateurs au centre de rattrapage scolaire dans le pays avec l’appui de l’Unicef.

La récolte des données statistiques de l’éducation non formelle à travers les territoires nationale avec l’appui de l’Unesco et BAD. Il faut par ailleurs signaler que plusieurs bénéficiaires en alphabétisme ont démontré, à travers des récits leurs performances en alphabétisme.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 12:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Avec ses 18 millions d’analphabètes : la RDC représente un danger public

  • Inquietude

    La RDCongo compte plus de 60.ooo.ooo d'habitants dans ses 11 provinces,la parti Est est toujours sous ue menace de l'analphabètisme.

    Par ailleurs cette partie du pays reste oublier sur la sensibilisation,formation des formateurs pour l'alaphabétisation.
    La COCEDA? Coalityion congolaise pour l'Education des Adultes lance encore une fois, après CONFITEA VI , une conférence tenue au Brésil et dans laquelle cette dernière a pris large part en décembre 2009 , un projet sur la sensibilisation et la formation des formùateurs en alphabétisation des jeunes et adultes .

    Cependant , pour sa contribution à la lutte contre les violences sexuelles,à la pauvreté,l'est doit etre alphabétiser pour une paix et stabilisation du pays pour l'orientation de la reconstruction .

    Un cris d'alarme est lancé aux personnes physique ou morale pour soutenir cette coalition dans ses demarches.

    Posté par COCEDA, 27 avril 2010 à 16:41 | | Répondre
Nouveau commentaire