LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

30 mars 2009

STOP AREVA : Contamination à l'Uranium par Areva en Afrique

untitled89Le groupe nucléaire français Areva, qui extrait de l'uranium au Niger et Gabon, est accusé d'avoir laissé sciemment ses employés et les habitants des zones minières exposés à un taux de radioactivité trop élevé.

Les travailleurs et la population atteints de cancers dûs à la radioactivité

Dans un rapport rendu public mercredi 4 avril 2008, plusieurs associations dénoncent les négligences d'Areva qui a exploité ces mines d'uranium jusqu'en 2000. Plusieurs travailleurs seraient décédés de cancers suite à leur exposition au radon et à l'uranium.

Areva est accusé d'avoir volontairement caché les risques que prenaient les travailleurs en étant si proches du minerai radioactif.

En effet, l'Uranium est une matière radioactif dont les radiations perturbent le fonctionnement des cellules vivantes. Elles sont d’autant plus dangereuses que nos sens ne peuvent les détecter.

Malgré ce risque, les travailleurs sont descendus dans la mine sans aucune protection.

Parmi les travailleurs gabonais, 243 (soit 50,5%) disent souffrir de problèmes pulmonaires, certains avec des pathologies associées (dermatologiques, ophtalmologiques ou cardiovasculaires).

1232007336_arevaEmployés et population ont été exposés parfois pendant plus de 20 ans à la radioactivité :

  • de l'air : poussières radioactives ou gaz radon,

  • des bâtiments construits avec des résidus radioactifs : habitations, maternité, école

  • des aliments contaminés

L'exploitation de l'uranium contamine l'eau et l'air

Pollution de l'air

«Au Niger, soit Areva laissait sur place les résidus radioactifs, soit elle les entreposait à l'air libre dans le désert, à quelques kilomètres des villes et des nomades», a dénoncé Bruno Chareyron, responsable de laboratoire à la
Criirad.

Pollution de l'environnement

De plus, Areva est accusé d'avoir déversé plus de 2 millions de tonnes de résidus radioactifs dans une rivière entre 1961 et 1980.

Pollution de l'eau potable

Les ONG reprochent également à Areva de rester muette sur la contamination de l'eau au Niger, qui continue aujourd'hui à être distribuée à la population, malgré les résultats alarmants des tests de la CRIIRAD.

Des associations dénoncent une "négligence fautive" dans la gestion, par Areva, de la mine d'uranium de Mounana, au Gabon, et demandent au groupe nucléaire français de "prendre ses responsabilités" environnementales et sanitaires au Gabon et au Niger.

Le rapport d'enquête rendu public, mercredi 4 avril 08, par l'association de juristes Sherpa, en coopération avec la Criirad, Médecins du monde et les associations d'anciens travailleurs gabonais et expatriés du site, relève "l'existence d'un risque connu" et "l'absence coupable d'information sur ces risques".

*L'association de juristes Sherpa a déjà poussé Total à indemniser des ouvriers birmans, et a prévenu qu’elle disposait de suffisamment d’éléments pour entamer « une ou des procédures » en justice « longues et complexes » en France.

Source : L'association Sherpa

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 14:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur STOP AREVA : Contamination à l'Uranium par Areva en Afrique

  • Pas étonnant !

    Il y a un manque de transparence total du lobby nucléaire ! En Afrique et même en France. Aujourd'hui, on nous impose un réacteur EPR qui pose de gros problèmes de sécurité.

    Posté par TC, 03 novembre 2009 à 17:23 | | Répondre
Nouveau commentaire