LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

13 mars 2009

La dépréciation du franc congolais face au dollar a repris

moneychanger3La monnaie de la République démocratique du Congo (RDC), le franc congolais, a repris sa dégringolade face au dollar et à l'euro, en dépit de mesures prises par le gouvernement, a rapporté jeudi la radio onusienne Okapi.
La barre des 800 francs congolais (FC) pour un dollar américain a été franchie mercredi à Kinshasa sur le marché noir. Et il faut plus de 1.000 francs pour obtenir un euro.

En trois mois, la monnaie congolaise a perdu plus de 35% de sa valeur face au billet vert, entraînant du coup une flambée des prix de biens de consommation - dans un pays où le revenu moyen par habitant est d'un dollar par jour -, a souligné Radio Okapi, parrainée par l'ONU.

Sur les marchés de Kinshasa, l'augmentation des prix de produits alimentaires est proportionnelle du taux d'inflation. Un sac de cossettes de manioc se négocie ainsi actuellement à 45.000, voir 47.000 FC, soit une augmentation de plus de 30% par rapport à fin décembre 2008. Il en est de même pour le maïs. Le prix d'un bidon d'huile de palme est passé de 9.000 à 15.000 FC, alors qu'un sac de riz de 25 kilos s'écoule aujourd'hui à 24.000 FC, contre 19.000 FC en début février. Un carton de poisson est acheté à 40.000FC contre 30.000 FC en fin décembre.

La devise de la RDC avait déjà connu un premier accès de faiblesse début janvier, avant que le gouvernement de Kinshasa et la Banque centrale du Congo (BCC) ne prennent une série de mesures, dont un relèvement du taux directeur d'intérêt par palliers de 28 à 63%.

MarcheKin2004_060La monnaie congolaise était ainsi remontée au taux de 650 FC pour un dollar (550 sur le marché parallèle) après une chute brutale - de l'ordre de 20% -, avec des taux qui avaient alors atteint plus de 900 francs pour un dollar.

Mais les interventions de la BCC ont réduit ses réserves en devises étrangères, qui avaient chuté en février à 36 millions de dollars - soit un à deux jours de couverture des importations, selon un expert.

La RDC, qui tente de se remettre des suites d'une longue guerre civile et régionale, entre en 1998 et 2003, est touchée de plein fouet par la crise économique mondiale et la chute des cours de ses matières premières, bien que celui du cuivre ait rebondi en raison de la faiblesse des stocks, a expliqué un spécialiste du dossier à l'agence BELGA.

Face à la baisse de ses recettes, le gouvernement tente de les "maximaliser" en réclamant des régies financières qu'elles collectent davantage et plus rapidement les impôts et taxes.

Kinshasa compte aussi sur l'aide des donateurs internationaux.

La Banque mondiale (BM) a annoncé le 27 février l'octroi d'une aide de 100 millions de dollars à la RDC, en faisant l'un des deux premiers pays - avec l'Arménie - à bénéficier d'une nouvelle facilité de prêts d'urgence.

Cette aide doit permettre de financer des importations indispensables de biens et de matières premières, de payer des enseignants ainsi que les factures d'eau et d'électricité de l'Etat. Belga

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 13:24 - Permalien [#]