LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

16 février 2009

Présence des troupes rwandaise et ougandaise en RDC : Les évêques catholiques toujours inquiets

image_file_1266Les évêques catholiques du Congo ne démordent pas. Ils refusent de « se contenter » des demi-mesures qui continuent à entretenir un « flou artistique » et un ciel nuageux sur l’avenir de la République démocratique du Congo. Aussi, appellent-ils le peuple congolais à la vigilance tous azimuts avant de distribuer des cartons jaunes à la Communauté internationale pour cette tendance à vouloir se désengager et se disculper alors qu’ elle a fortement œuvré pour obtenir l’entée des FDLR en République démocratique du Congo. A la Monuc de bien s’appuyer sur la Résolution 1856 du Conseil de sécurité, sans oublier la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs de quitter les sentiers battus des vœux pieux. Les évêques catholiques n’ont pas dissimulé leurs inquiétudes.

Si la session du 9 au 12 février de la Conférence épiscopale nationale du Congo, CENCO, a été budgétaire, elle n’a pas du tout empêché les 18 évêques participants à cette rencontre de s’attarder sur la situation générale du pays. Le réquisitoire est toujours sans complaisance. Et comme il fallait s’y attendre, cette situation demeure préoccupante bien que l’on enregistre quelques signes d’apaisement.

Cependant, les évêques qui refusent de se contenter des demi-mesures susceptibles de détourner l’attention des populations des dangers qui menacent le pays, ont appelé le peuple congolais à plus de vigilance dans cette recherche de la paix, mais « dans la justice et la vérité ».

Vérité, c’est le cas de le dire pour autant que les évêques catholiques sont toujours inquiets quant à la manière dont le pays est géré. Particulièrement, en ce qui concerne la présence des troupes rwandaise et ougandaise en République démocratique du Congo. Sujet qui a soulevé de la controverse au sein de la classe politique. C’est ainsi en plein débat, les évêques catholiques avaient invité le 11 février le ministre des Affaires étrangères, Thambwe Mwamba, à venir les entretenir de cette présence rwandaise et ougandaise en RDC. Dans sa réponse, le ministre des Affaires étrangères s’est employé à rassurer ses interlocuteurs en affirmant qu’il s’agit  « d’une opération réfléchie qui n’a pas été décidée dans la précipitation », tout en reconnaissant qu’elle est risquée.

La peur de l’inconnu

Cependant, lorsque l’on parcourt le message d’Evêques, l’on perçoit manifestement qu’ils n’ont pas été convaincus par les propos du ministre des Affaires étrangères. Ils demeurent inquiets devant la lenteur dans la mise en place d’une armée républicaine « à même de défendre nos populations et d’assurer l’intégrité de notre territoire si bien que nous devons faire appel à des armées étrangères ». Et les évêques de relever que « devant la peur de l’inconnu et le traumatisme profond subi par nos populations dans un passé récent à cause des actions de ces armées », ils rejoignent ceux qui se posent des questions «  sur leur présence sur notre terre, leur mandat exact ; la nature et le contenu des accords qui ont permis l’accès à notre territoire, ainsi que sur le respect de la durée de leur présence en RD Congo ».

Cartons jaunes

Devant cette situation qui entretient un flou, les évêques interpellent toutes les parties impliquées dans la recherche d’une solution juste et durable en République démocratique du Congo. Cette quête de la paix, soulignent les évêques, doit se faire dans la justice et la vérité.

A ce sujet, ils recommandent au Parlement « d’exercer sans complaisance son pouvoir de contrôle du Gouvernement et d’arrêter des mesures susceptibles de garantir une gestion, honnête et transparente de la République ». Aussi, le Parlement est-il invité, en ce qui concerne « la présence des troupes rwandaise et ougandaise de suivre les opérations militaires en cours, de s’assurer qu’elles contribuent à la paix véritable en sauvegardant la souveraineté nationale et l’intégrité du pays ».

Au gouvernement de «défendre au mieux les intérêts du peuple congolais et de promouvoir son bien-être et son développement ». Aussi, « la réforme de notre armée s’avère prioritaire et urgente ; que le gouvernement fasse preuve d’un leadership visionnaire et responsable qui ne subit pas les événements mais les anticipe », insistent particulièrement les évêques.

Ils ont saisi cette opportunité pour rappeler à ses devoirs la Communauté internationale qu’ils ne « veulent pas d’un autre génocide rwandais en République démocratique du Congo ». Partant, cette même communauté internationale doit s’assumer et surtout savoir que les «  Forces démocratiques pour la libération du Rwanda, FLDR, sont entrées en RDC sur sa demande et qu’elle s’implique effectivement afin que leur retour ainsi que celui des combattants de l’Armée de résistance du Seigneur, LRA, dans leurs pays respectifs s’effectue dans le respect des lois internationales ».

Enfin, les évêques catholiques estiment que les gouvernements de la sous-région des Grands Lacs doivent respecter leurs engagements pris dans le cadre du Pacte sur la sécurité, la stabilité et le développement dans la région des Grands Lacs. Une façon de rappeler aux chefs d’Etat des pays membres de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs, CIRGL, de sortir du boulevard des vœux pieux.

Aux temps forts de cette crise en RDC, ni l’Union africaine, ni la CIRGL n’ont pris l’initiative de dénoncer en des termes précis le complot qui vise la République démocratique du Congo. Pour preuve, le IIIème sommet de la CIRGL qui devrait se tenir à Kinshasa a été « saboté » par la guerre du Nord Kivu. Le Potentiel

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 02:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Présence des troupes rwandaise et ougandaise en RDC : Les évêques catholiques toujours inquiets

Nouveau commentaire