LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

16 février 2009

En visite privée à Rabat, le président Bongo au chevet de son épouse

untitled17Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba, a quitté précipitamment Libreville voici quelques jours pour Rabat, au Maroc, avec quelques-uns de ses enfants et des membres de sa famille, pour se rendre au chevet de son épouse, Edith Lucie Bongo Ondimba

La semaine dernière, *des sources médicales marocaines avaient indiqué que la Première dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba, hospitalisée à Rabat, était "gravement malade". Au Gabon, personne ne souhaite s'exprimer sur le sujet.

Mme Bongo Ondimba est la fille aînée du président congolais, Denis Sassou Nguesso, présent à Rabat depuis le 7 février également pour une visite privée, selon des sources marocaines.

Le président gabonais Omar Bongo Ondimba, en visite privée à Rabat, y a reçu un haut responsable de son parti, Faustin Boukoubi, qui lui a soumis des "dossiers urgents" relatifs au Sénat, selon ses propos rapportés dimanche par la télévision publique RTG1.

La visite privée du président Bongo Ondimba n'était jusqu'à présent pas évoquée publiquement et sa durée n'a pas été précisée.

"Nous avons des dossiers urgents en instance, notamment la mise en place du bureau du Sénat. (...) Il fallait que j'aie un échange avec mon supérieur hiérarchique, c'est pour cela que je suis venu", a expliqué M. Boukoubi, secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG), dont M. Bongo Ondimba est le président-fondateur et qui est majoritaire au parlement.

Des élections sénatoriales ont été organisées le 18 janvier au Gabon. Le PDG a obtenu 75 des 102 sièges, d'après les résultats officiels.

Selon la RTG1 (Radio-télévision gabonaise, première chaîne), "l'échange de vues" entre MM. Bongo Ondimba et Boukoubi a été "élargi au directeur de cabinet du président, Mme Pascaline Mferri Bongo Ondimba", fille aînée du chef de l'Etat gabonais.

L'entretien "a singulièrement porté sur les stratégies à mettre en oeuvre, les conseils pratiques pour le choix des futurs membres du PDG devant faire partie du bureau du Sénat", et a aussi permis à M. Boukoubi d'informer le président "des questions de politique intérieure", a affirmé la télévision.

EdithQue se passe-t-il réellement à Rabat ?

Bien que l’état de santé et la nature de la maladie de la première dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba, suscitent tant d’attention de par le monde, sa situation actuelle d’inertie clinique provoque une grande émotion à travers toute l'Afrique centrale où la rumeur est maladroitement alimentée au point que le gouvernement gabonais qui a choisi pour l’instant un mutisme, certainement justifié, ne sortira pas grandi de cette affaire.

La question a déjà été posée le week-end dernier par une agence de presse française. Pour les Gabonais, la santé du Président Omar Bongo Ondimba et par prolongement celle de son épouse font partie de la vie de la nation et donc de la souveraineté du pays.

C’est vrai qu’à situation difficile, il faut trouver une solution de sortie adaptée. Et la sagesse africaine devrait prévaloir sans que les relations entre le Gabon et le Congo en prennent un coup... Un communiqué périodique sur l’état de santé d’Edith Lucie Bongo rassurerait l’opinion publique et la préparerait à une douloureuse nouvelle.

Parvenue dans une situation clinique presque irréversible la semaine dernière au Maroc, Edith Lucie Bongo Ondimba qui joua auprès de son époux un rôle informel mais influent, avait été malade depuis plusieurs années. A Rabat, ses proches sont arrivés à son chevet pour s’enquérir de sa situation.

A ce jour, aucune déclaration officielle sur l’état de santé de la première dame gabonaise n’a été rendue publique pour des raisons non expliquées.

*Selon certaines sources, Edith Lucie Bongo, l'épouse du président gabonais en exercice Omar Bongo, aurait perdu la vie dans la nuit du Vendredi 6 au Samedi 7 Février. Si la rumeur court bon train, aucune information officielle n'a pour l'instant confirmé le decès de la première dame gabonaise.

O.M... All eyez on Me !

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:01 - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires sur En visite privée à Rabat, le président Bongo au chevet de son épouse

  • nous devrions soutenir le president la mort est naturelle

    bonjour mes frere nous devrions soutenir le président bongo et son epouse personne en dehors de dieu peux vouloir de la mort d"un etre humain donc mes frere beaucoup de priere pour cette creature merci

    Posté par la belle, 16 février 2009 à 17:06 | | Répondre
  • Nous devons priez pour Papa

    Cher(e)s Ami(e)s nous devrions continuer les prières en faveurs du Président Papa BONGO et Maman EDITH, ne lachons pas ,prions prions prions une voix se fait entendre celle du Seigneur en faveur de ce couple.
    paix et grace

    Posté par Adalbert, 19 février 2009 à 09:51 | | Répondre
  • respect...

    peu importe, ce que les gens disent,ns smmes tous un jour appelé à quitté ce monde.au lieu de raconté des conneries les gabonnais feraient mieux de soutenir leur président,dans cette lourd et douleureuse épreuve...

    Posté par GRYSE, 19 février 2009 à 11:46 | | Répondre
  • prions pour édith et omar

    Bonjour chers tous,
    Il n'y a que DIEU pour sauver edith et omar, donc tournons nos faces vers DIEU pour demander santé longévité au couple présidentiél gabonais.voila moi ma prière
    Seigneur je te confié ce couple entre tes mains tu es le seul qui puisse restauré les organes d'edith et de son mari, tu es le seul à guérrir et à retablir leurs etat de sante.Merci de manifester ton amour envers eux.Amen

    Posté par lori, 20 février 2009 à 11:37 | | Répondre
  • Elle a besoin de soutien

    Bonjour,
    Edith, la femme du Prédident gabonais, n'est autre qu'une mère. Après les élections présidentielles de 2005, nous l'avons moins vu en public. Informé de sa maladie, en France et après au Maroc, ces apprences sont devenues rares.
    Maintenant que nous avons l'information qu'elle est soufrante et que son époux est à son chevet, nous devrions nous mettre à prier le Bon Dieu pour qu'il opère son miracle et la remettre en état. Elle est si jeune, dynamque, cette femme aime bien son mari et partant, tout le peuple gabonais. En tant que natif de la région du Nord du gabon, la maladie chez l'homme fang est considéré comme un étant où il faut venir en aide à l'autre. ce soutien psychologioque est primordial. Autres indices, Edith aime bien l'homme fang, elle ne nous a pas oublié, au contraire elle nous a rapproché du pouvoir.
    Beacoup d'inestissements ont été à son actif, elle a redonné gout à son mari de reconstruire le Gabon. Ces immeubles n'ont été construit que grace à son soutien: la nouvelle foire de Lbv, les immeubles résidentce de l'aéroport, la route à deux voies du cap, le projet du nouvel aeroport, le projet des hôtels laico, hé bien beacoup et plei de projets sont à son actif. Vivement qu'elle nous revienne vivante et en forme. Et la Bible déclare, ce que femme veut Dieu le veut. Elle même a besoin de sa bonne santé, Dieu agira.
    Bonne lecture et soutien à celle qui nous aime tous.

    Posté par Petit Paul, 26 février 2009 à 10:38 | | Répondre
  • DU courage

    Apart Dieu, nous les etres humains nous pouvons aussi sauver Mme Bongo avec nos prieres, je suis ecuato guineens et je suis avec les gabonais dans ces moments difficiles por eux...

    Posté par claudio vazquez, 06 mars 2009 à 18:57 | | Répondre
  • ET puis quoi encore!!!

    les infos sur cette mort devenant desb secrets d'etat propre à anticiper la prise de pouvoir par ALi et les 40 BABAS, nous ne voyons pas comment nous pouvons avoir des pensées pour maman Edith!!!

    Posté par missu balla!!!, 10 mars 2009 à 10:10 | | Répondre
  • C pa tro tot

    Bongo biento tn tour ne tinkiét pa,mai ne vole plu tro pardon.

    Posté par Le gabonais, 15 mars 2009 à 12:50 | | Répondre
  • sa va allé

    slt a tous papa c'est vrais que c'est dure mais c est la vie il faut etre fort mes condélences les plus sinceres.t'est fort papa ne te laisse pas aller

    Posté par cham, 16 mars 2009 à 13:56 | | Répondre
  • condoléances au chef de l'Eat

    Suite au decces de votre charmante épouse Mme Edith lucie BONGO ONDIMBA mere de la nation Gabonaise le samedi 14 mars dernier,M.le président, moi, ma famille ainsi que l'ensemble des populations de mon village Ebomane par MINVOUL nous vous adressions nos condoléances les plus attristés et partage avec vous ces moments de dure épreuves.nous vous serions en priere pour que le tres haut vous aide a surmonter cette épreuve et vous bénir tout au long de votre vie.
    M. AYABE MINTSA Kévin,Pasteur proposant/EEG

    Posté par Ayabe kévin., 16 mars 2009 à 14:23 | | Répondre
  • Condoléances aux enfants BONGO ONDIMBA

    chers(es)freres et soeurs enfants du chef de l'Etat,tres touché par le decces de votre mere Mme Edith Lucie BONGO le samedi 14 mars dernier, je viens a travers cette lettre vous présenté toutes mes condoléances a vous et a votre pere ainsi qu'a toute votre famille.Que Dieu vous aide a surmonter cette dure épreuve.
    M.Kévin AYABE MINTSA

    Posté par Ayabe kévin., 16 mars 2009 à 14:38 | | Répondre
  • je suit triste

    votre peine est le notre mes larme coulent.c'est makoumbou rodelle

    Posté par rodelledalvie, 17 mars 2009 à 16:53 | | Répondre
  • condoleance

    mes condoleance les plus attriste aux familles,amis et connaissances.courage

    Posté par berly, 20 mars 2009 à 16:33 | | Répondre
  • LA VIE N A PAS DE SENS

    MES CONDOLEANCE A LA FAMILLE NGUESSO ET ONDIMBA.
    MES soeurs et freres. EDITH est- elle la 1er fille d un chef d etat a mourir ,est-elle la 1er femme d un chef d etat a mourir.vous etes mechant la mort est inevitable.la bible nous demande de ne point juger,que faites vous alors. c est triste votre tour viendra un jour.que le Seigneur entendre les pleure de ses enfants.

    Posté par renaud, 23 mars 2009 à 22:51 | | Répondre
Nouveau commentaire