LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

21 janvier 2009

6.000 soldats rwandais sont entrés au Sud-Kivu

ph00p017........................................................................................

La rébellion hutu rwandaise des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) a affirmé mercredi que "6.000" soldats rwandais étaient entrés mardi dans la province du Sud-Kivu, dans l'est de la RDC, dans le cadre de l'opération visant la rébellion.

"Environ 6.000 hommes lourdement armés sont entrés dans le Sud-Kivu; ils ont été immédiatement déployés dans les localités de Mwenga et dans le parc de Kahuzi-Biega, selon les rapports de terrain qui me sont parvenus", a déclaré mercredi à l'AFP le président des FDLR, Ignace Murwanashyaka, joint en Allemagne.

image_file_1472La localité de Mwenga est située à environ 80 km au sud-ouest de Bukavu, capitale du Sud-Kivu, frontalier du Rwanda.

La Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monuc) avait estimé mardi qu'entre 1.500 à 2.000 soldats rwandais auraient pénétré mardi en RDC.

"Sur le terrain (au Sud et au Nord-Kivu), la situation est encore très calme. Nous n'avons pas encore été attaqués. Mais ça peut changer à tout moment. Ces milliers de soldats de l'armée rwandaise ne sont pas venus en promenade; ils sont venus faire la guerre", a poursuivi le président.

"Nous ne sommes pas là pour faire la guerre. Seulement, nous nous défendrons si nous sommes attaqués. Les négociations pour nous attaquer ont débuté en septembre (2008), nous sommes préparés, mobilisés depuis", a ajouté M. Murwanashyaka.

Kigali et Kinshasa avaient annoncé le 5 décembre leur intention de combattre ensemble les FDLR, dont certains membres ont participé au génocide de 1994, qui a fait selon l'ONU environ 800.000 morts parmi les Tutsi et les Hutu modérés.

610x81Dans un communiqué transmis en outre mercredi à l'AFP, les FDLR "condamnent haut et fort la guerre en cours". Les FDLR "demandent à la communauté internationale de prendre sans tarder des sanctions sévères contre le gouvernement rwandais, premier responsable de cette nouvelle guerre".

Selon les FDLR, les soldats rwandais "vont commencer leur sale besogne d'exterminer les réfugiés hutus rwandais, rares rescapés du génocide commis par le FPR (Front patriotique rwandais, ex-rébellion tutsi aujourd'hui au pouvoir à Kigali) et ses alliés contre eux dans les années 1996-1998 dans l'est de la RDC", affirme le communiqué.

Une dizaine de camions transportant des Casques bleus indiens de la Monuc ont dû rebrousser chemin après avoir été bloqués deux heures à la barrière donnant accès à la localité de Kibumba, par laquelle l'armée rwandaise est entrée mardi.

Un véhicule du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a été aussi empêché de passer par la police militaire des FARDC.

La Monuc a qualifié mardi "d'inacceptable" le fait que ses véhicules ne puissent passer la barrière de Munigi.

Dans la rue, les craintes sont aussi fortes, cette nouvelle intervention de Kigali suscitant inquiétude et réprobation parmi les Congolais.

"Ma crainte est que les soldats rwandais ne profitent de cette opération pour piller nos richesses et tuer des innocents", a expliqué Michel, fonctionnaire.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 17:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur 6.000 soldats rwandais sont entrés au Sud-Kivu

Nouveau commentaire