LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

16 janvier 2009

CNDP, la fronde contre Laurent Nkunda: les putschistes créent un "comité politique"

150488Le général Bosco Ntaganda, qui affirme avoir démis Laurent Nkunda de ses fonctions de chef de la rébellion congolaise du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), a créé "un comité politique" pour l'assister, a affirmé mercredi le porte-parole de M. Ntaganda. "Un comité politique provisoire a été mis en place pour assister le haut commandement militaire", a déclaré à l'AFP Désiré Kamanzi, se présentant comme le président de ce comité. "Il n'y a pas de scission au sein du CNDP. L'armée est unique, tout comme le mouvement.

C'est un individu (Laurent Nkunda) qui en est sorti", a-t-il assuré, joint au téléphone depuis Kinshasa. Le porte-parole du général Bosco Ntaganda a déclaré qu'il faudra "attendre quelques jours pour connaître le sort de Nkunda". "Nous ignorons" la mise en place du comité politique, a réagi de son côté le porte-parole officiel du CNDP, Bertrand Bisimwa, interrogé par l'AFP. "Ce sont des élucubrations de personnes qui ne font pas partie du mouvement et racontent n'importe quoi dans les médias", a-t-il ajouté. Le CNDP est en crise ouverte depuis l'annonce, le 5 janvier, par M. Ntaganda, le chef d'état-major du CNDP, du limogeage pour "mauvais leadership" de M. Nkunda. Ce dernier a de son côté affirmé que M. Ntaganda n'avait "plus d'ordre à donner\" au sein du mouvement.

La rébellion contrôle une partie de la province du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC). M. Nkunda et ses partisans sont basés dans le territoire de Rutshuru (60 km au nord de Goma, la capitale du Nord-Kivu). Le général Ntaganda évolue dans les collines verdoyantes du territoire du Masisi (ouest de Goma). Assurant avoir le soutien "des membres du CNDP et des commandants des grandes unités" militaires du mouvement, M. Ntaganda a depuis lors dénié à la délégation désignée par M. Nkunda la qualité de représenter la rébellion aux négociations de paix qui se tiennent actuellement à Nairobi avec le gouvernement de Kinshasa, sous l'égide de l'ONU.

"On n'accepte pas cette délégation, de même que toutes les résolutions qui sortiront de leurs négociations. Nous voulons négocier ce que nous trouvons pertinent, et non les contrats chinois, les réformes institutionnelles qui ne sont pas nos priorités", a souligné M. Kamanzi, en référence au cahier de charges présenté par le CNDP à Nairobi. "Nous aimerions seulement discuter des conditions pour rétablir la paix et la sécurité, ainsi que collaborer avec le gouvernement, la Monuc (Mission de l'ONU en RDC), les instances internationales", a-t-il ajouté.

La Cour pénale internationale (CPI) a lancé un mandat d'arrêt en avril 2008 contre M. Ntaganda pour enrôlement d'enfants dans le district de l'Ituri dans la province Orientale (nord-est de la RDC), frontalière de celle du Nord-Kivu. AFP / LPM

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur CNDP, la fronde contre Laurent Nkunda: les putschistes créent un "comité politique"

Nouveau commentaire