LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

16 décembre 2008

Mia Farrow dénonce "l'apathie" de l'occident dans le conflit en RDC

CPS_SLG65_151208213149_photo00_photo_default_512x384L'actrice américaine Mia Farrow, ambassadrice de bonne volonté pour l'Unicef, a accusé les capitales occidentales d'"apathie" face aux abus commis dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) où elle a effectué une visite de trois jours.

"Je pense que si la population du Nord-Kivu était une communauté de gorilles, une solution aurait été trouvée depuis longtemps", a déclaré l'actrice dans un entretien avec l'AFP.

Les pays occidentaux "n'auraient pas laissé (la situation) durer s'il s'était agi de gorilles", a-t-elle insisté, se disant "scandalisée" par les atrocités que lui ont raconté des victimes du conflit dans la province congolaise du Nord-Kivu.

Plus de 250.000 personnes y ont été jetées sur les routes par les combats entre l'armée régulière congolaise et les rebelles menés par Laurent Nkunda, qui ont repris avec violence depuis août.

Dans une conférence de presse, Mia Farrow a aussi décrit longuement ses trois jours de visite dans la région du Nord-Kivu en tant qu'ambassadrice du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), en particulier ses rencontres avec des mères de jeunes filles violées par les combattants.

"Ce qu'on découvre au Congo, c'est une des situations les pires que j'ai vues dans ma vie", s'est émue l'actrice de 63 ans.

"Les atrocités contre les femmes et les enfants sont massives et pourraient difficilement être plus brutales et barbares", a-t-elle poursuivi, dénonçant des viols inombrables de jeunes filles dont certaines ont à peine dix ans.

Les agressions multiples sont commises autant par l'armée congolaise que par les groupes rebelles, explique encore l'ambassadrice de bonne volonté, qui s'insurge: "l'élément humain n'est pas pris en compte, il y a une ambiance de violence et d'impunité, c'est très troublant".

Le problème le plus important, selon l'actrice, est l'absence de "programme politique" pour mettre fin à cette situation.

"Je pense qu'il y a beaucoup trop d'apathie" de la part de la communauté internationale et "pas assez de sens du scandale pour donner l'impulsion politique" nécessaire pour rétablir un climat de sécurité pour la population, a-t-elle déclaré.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 08:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Mia Farrow dénonce "l'apathie" de l'occident dans le conflit en RDC

Nouveau commentaire