LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

05 décembre 2008

Accord en vue sur le démantèlement des FDLR

ituriUne nouvelle rencontre bilatérale, qui s'est ouverte hier et se termine aujourd'hui, réunit les ministres congolais et rwandais des Affaires étrangères à Goma, dans l'est de la RDC. C'est le troisième rendez-vous du genre en un mois entre la Rwandaise Rosemary Museminali et son homologue congolais, Alexis Thambwe Mwamba. Après une période de fortes tensions suite à l'éclatement des combats à grande échelle dans l'est de la RDC en août dernier, les deux pays ont renoué le contact fin octobre : le chef de la diplomatie congolaise s'est rendu à Kigali à deux reprises, et son homologue rwandaise a effectué une visite à Kinshasa.

La réunion en cours se tient à Goma afin d'envoyer un signal fort à toutes les parties... Au menu des débats : les groupes armés de l'est du pays, que Kinshasa et Kigali s'accusent mutuellement de soutenir. Les délégations se sont mises d'accord sur un plan, élaboré conjointement par des officiers rwandais et congolais, pour régler la question des FDLR, ces rebelles hutus rwandais accusés de génocide en 1994. Ils sont toujours présents dans l'Est de la RDC. Et c'est au nom de la lutte contre ces rebelles que Laurent Nkunda a lancé son propre mouvement.

C'est une décision qui illustre la reprise du dialogue sur le terrain entre Kigali et Kinshasa, selon le ministre congolais des Affaires étrangères. Des rencontres régulières vont être relancées entre le gouverneur du Nord-Kivu, et son homologue rwandais de la province de Gisenyi.

Mais les discussions ont essentiellement porté sur les deux groupes armés de l'est du pays que Kigali et Kinshasa s'accusent mutuellement de soutenir, le CNDP (Congrès national pour la défense du peuple) de Laurent Nkunda, et les FDLR (les Forces démocratiques de libération du Rwanda ), les rebelles hutus rwandais opposés au régime de Kigali. Les deux parties se sont engagées une nouvelle fois ce jeudi à ne plus se lancer d’accusations réciproques.

Des généraux rwandais et congolais ont par ailleurs exposé au ministre le plan d'action qu'ils ont élaboré conjointement pour résoudre la question des FDLR, une question qui envenime les relations entre les deux pays depuis près de quinze ans.

L'envoyé spécial du président rwandais pour la région des Grands Lacs Joseph Mutaboba, s'est dit : « raisonnablement optimiste ». Sans vouloir donner de précision sur ce plan militaire, il a indiqué à RFI « qu'il serait bientôt mis à exécution et que le plan pourrait porter ses fruits, si toutes les parties faisaient preuve de bonne volonté », mais c'est bien là tout le nœud du problème.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 09:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Accord en vue sur le démantèlement des FDLR

Nouveau commentaire