LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

22 novembre 2008

3000 Casques bleus supplémentaires : la Monuc se réjouit, la population attend la fin de la guerre

image_file_1169La Mission des Nations unies en RDC (Monuc) se réjouit de la décision du Conseil de sécurité des Nations Unies sur l'envoi supplémentaire des 3 000 casques bleus à l'Est de la RDC. Selon son porte-parole, cette décision met fin à la campagne d'intoxication et de désinformation menée contre la Monuc. Mais, sur le terrain dans les Kivu, la population pense que l’important c’est d’arrêter la guerre et non pas se limiter à la seule protection des civils...

« Quand vous regardez cette résolution, le Conseil de sécurité dit qu’il appuie d’une façon vigoureuse les efforts de la Monuc. Nous nous réjouissons parce que face aux attaques et à une certaine campagne négative, une campagne de désinformation contre nous, nous voyons que le Conseil de sécurité, notre patron, sait que nous faisons du bon travail avec les moyens qu’il a mis à notre disposition et que l’engagement de la Monuc est là sur le terrain », a déclaré Madnoje Mounoubai.

En deuxième lieu, il constate que le Conseil de sécurité exprime son extrême préoccupation face à la détérioration de la situation sur le terrain. Cela veut dire que le Conseil de sécurité est conscient d’une évolution négative dans le processus de paix. Enfin, le porte-parole de la Monuc constate que le Conseil de sécurité a réaffirmé son attachement à la souveraineté, à l’intégrité territoriale et à l’indépendance politique de la RDC. « Je crois que cela met fin à cette campagne qui tend à dire l’Onu serait complice d’un soit disant programme de balkanisation de la République démocratique du Congo », a-t-il conclu.

CPS_SEB15_191108112918_photo00_photo_default_512x341Mettre un terme à la guerre de l’Est

Comment la population concernée du Kivu accueille-t-elle la nouvelle du renforcement des effectifs militaires de la Monuc? Radiookapi.net a recueilli les réactions dans les rues de Goma et de Bukavu.

« Je suis habitant de Goma. Augmenter 3 000 personnes, pour moi ça ne sert à rien. Les 17 000 Casques bleus qui sont ici au Congo n’ont même pas atteint leur objectif. Les 3 000 Casques bleus, je crois que eux aussi ne vont rien faire », soutient cet habitant de Goma. Une jeune fille ajoute : « Pour moi, il faut que la Monuc soit efficace pour arrêter les massacres et les viols ». Un autre estime que cette fois-ci, les Casques bleus empêcheront les massacres comme celui qui a été perpétré à Kiwanja.

« Nous accueillons très favorablement cette décision du Conseil de sécurité. Nous voulons que son exécution oit vraiment immédiate », soutient un citoyen. Un autre souligne que c’est une résolution qui vient à propos. Il constate cependant que ces 3000 casques bleus supplémentaires ne vont rien faire par rapport aux 17 000 qui existent déjà.
« C’est une très bonne chose. Nous tous sommes pour la paix à l’Est du pays. Vraiment nous avons accueilli avec joie cette décision », se réjouit un passant. Par contre, un autre habitant de Bukavu se montre très critique : « Même si on mettait 30 000 hommes au Nord Kivu, si la communauté internationale ne change pas la mandat de la Monuc, on va toujours vivre dans la catastrophe.»

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 02:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur 3000 Casques bleus supplémentaires : la Monuc se réjouit, la population attend la fin de la guerre

Nouveau commentaire