LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

21 novembre 2008

New York : 3 000 Casques bleus de plus pour renforcer la Monuc

image_file_1790.......................................................................................

Le Conseil de sécurité a adopté jeudi une résolution accroissant de plus de 3.000 hommes les effectifs de la force de la Monuc. Cette augmentation temporaire est prévue jusqu'au 31 décembre, mais est renouvelable en même temps que le mandat de la Monuc. Cette mesure vise à permettre à la Monuc de renforcer sa capacité à défendre les civils et à s’acquitter pleinement de son mandat.

Il s’agit de la résolution 1843 adoptée à l’unanimité des membres du Conseil de sécurité des Nations Unies. Elle prévoit l’augmentation temporaire d'un maximum de 2.785 militaires et de 300 policiers". Ces effectifs s’ajoutent à quelque 17.000 Casques bleus et policiers que compte déjà la Monuc dont environ 5000 sont déployé dans la province du Nord-Kivu où les combats ont repris depuis fin août entre le CNDP de Laurent Nkunda et les FARDC.

La résolution souligne que cette mesure "vise à permettre à la Monuc de renforcer sa capacité de défense des civils, de reconfigurer la structure de ses forces et d’optimiser leur déploiement". Ce qui permettra à la mission de l’Onu en RDC de remplir son mandat y compris par des règles d’engagement solide.
La Monuc opérant sous chapitre VII de la Charte des Nations unies est habilitée à utiliser tous ses moyens pour protéger les populations.

Pour rappel le représentant spécial du secrétaire général de l'Onu en RDC, Alan Doss, avait demandé dès début octobre une telle augmentation des effectifs au regard de la limite des capacités de la Monuc face à la situation militaire et humanitaire critique dans l’Est du pays.

La Société civile du Nord-Kivu salue la décision mais attend les résultats sur le terrain

La société civile du Nord-Kivu se réjouit de cette décision d’envoi supplémentaire d’hommes à la Monuc. Mais, pour son président, Jason Luneno, le texte est une chose. Ce qui est plus attendu, estime-t-il, c’est l’apport de cet effectif supplémentaire sur terrain pour arrêter les exactions et les souffrances des populations civiles : « Nous nous réjouissons que les Nations Unies aient compris qu’il y a une catastrophe humanitaire, qu’il y a des crimes qui sont en train d’être commis ici. Mais les textes sont des mots. Nous voulons beaucoup plus voir le concret, le vivre sur le terrain. Notre préoccupation est la suivante : est-ce que ces 3 000 hommes viennent-ils pour empêcher à ce que les uns et les autres ne puissent plus commettre des crimes sur les populations civiles ? Est-ce que ces 3 000 seront-ils sous un commandement hésitant, qui n’est pas en mesure d’empêcher à ce que les crimes ne se commettent plus sur les populations civiles? "

Pour sa part, Amnesty international estime que cette résolution du Conseil de sécurité est une première étape. Mais, il faut que les Etats disponibilisent rapidement ces troupes et des équipement pour concrétiser leur aide dans la protection des populations en RDC.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 10:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur New York : 3 000 Casques bleus de plus pour renforcer la Monuc

Nouveau commentaire