LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

08 novembre 2008

RDCongo : Nkunda ébranlé, accuse l'Angola d'avoir envoyé des troupes en RDC, l'ONU dément

CPS_SBY55_071108225759_photo00_photo_default_512x355................................................................................................................

La rébellion de Laurent Nkunda a affirmé vendredi que des troupes angolaises combattaient en soutien de l'armée gouvernementale congolaise dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), au nord de la ville de Goma, ce que l'ONU a immédiatement démenti.

"Il y a des troupes angolaises sur le terrain. Tout le monde les a vues. Tout le monde les a entendues", a affirmé le porte-parole de la rébellion, Bertrand Bisimwa, joint par l'AFP depuis Kinshasa.

Ces soldats angolais, dont il n'a pas précisé le nombre, "portent des uniformes congolais et parlent portugais. On les entend au Motorola (marque de talkie-walkie)", a-t-il assuré.

"Une cinquantaine de militaires angolais et zimbabwéens sont en mission de reconnaissance en appui aux unités congolaises sur le front de Kibati", a indiqué de son côté une source diplomatique occidentale, qui a requis l'anonymat.

Kibati est située à une dizaine de km au nord de Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu, sur le front séparant armée et rebelles du CNDP (Congrès national pour la défense du peuple).

Un haut responsable de l'ONU a peu après démenti l'information.

"Nous pouvons affirmer avec confiance qu'il n'y a pas de troupes angolaises, ni d'autre nationalité, en territoire congolais à l'heure actuelle", a déclaré à New York Edmond Mulet, sous-secrétaire général de l'ONU pour les opérations de maintien de la paix.

Interrogé sur les rumeurs de présence de troupes angolaises et zimbabwéennes, M. Mulet a affirmé: "Ce n'est pas vrai."

"La force de l'ONU en RDC (Monuc) n'a pu recueillir aucune preuve d'une telle présence", a-t-il ajouté, suggérant que que la confusion provenait peut-être du fait que "des membres des forces régulières congolaises (avaient) été entraînés en Angola".

Kinshasa a démenti ces derniers jours la présence de forces étrangères sur son territoire.

L'Angola, allié de la RDC, était intervenu dans l'ex-Zaïre en soutien au gouvernement de Kinshasa pendant la guerre régionale de 1998-2003 en RDC. La nouvelle présence de troupes angolaises dans le pays, si elle était confirmée, marquerait une régionalisation du conflit.

Selon M. Bisimwa, les troupes angolaises ont combattu vendredi dans la zone de Kibati, où des affrontements impliquant l'armée congolaise et la rébellion de Laurent Nkunda ont eu lieu. "On a l'impression que cette attaque était l'occasion" pour les troupes angolaises de se tester, a-t-il estimé.

Deux bataillons précédemment déployés dans la province voisine du Sud-Kivu (est) ont été installés récemment près de Kibati, a-t-on appris par ailleurs de sources concordantes.

Ils ont été formés en Angola dans le cadre d'un partenariat militaire entre les deux pays, a fait remarquer l'une de ces sources occidentales, ce qui pourrait expliquer que certains s'expriment en Portugais.

Dans leurs rangs se trouvent également des personnes originaires de la province du Katanga (sud), frontalière de l'Angola, a affirmé cette même source.

Certains de ces militaires ont grandi en Angola, où leurs parents avaient émigré après l'échec de la sécession du Katanga au début des années 60, et parlent du coup couramment portugais. Ces Tigres katangais ou leurs héritiers ont déjà servi à plusieurs reprises à l'Angola au cours des dernières années pour mener des opérations en RDC.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 04:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur RDCongo : Nkunda ébranlé, accuse l'Angola d'avoir envoyé des troupes en RDC, l'ONU dément

Nouveau commentaire