LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

30 septembre 2008

Général Kayembe : « Avec les pertes subies, le CNDP est démoralisé et affaibli »

image_file_1518.......................................................

« Les FARDC connaissent désormais mieux qu’avant les stratégies militaires de l’ennemi. Toutes ses positions stratégiques se trouvent à la portée des frappes de nos troupes et nous pouvons faire mal à tout moment ». C’est la déclaration, ce mardi à Goma, du Chef d’Etat-major général des FARDC.

Le Général Kayembe Mbandakulu invite toutefois le CNDP à revenir au sein du processus Amani qu’il a déserté depuis bientôt 3 mois : « Présentement, en ce qui concerne le CNDP, il n’y a pas un seul point où il se trouve que nous ne puissions pas atteindre avec nos armes, qu’il s’agisse de Kilolwire, de Kabati, ou de Mweso.

Ces gens sont à portée de nos armes. Si nous ne l’avons pas encore fait, c’est à cause de la population. Nous sommes présentement à un million et demi de déplacés internes dans le Kivu. Avec l’aide de la communauté internationale, de la Monuc et de la facilitation, que le CNDP revienne aux négociations. Avec les pertes que le CNDP vient de subir, il est désorganisé, démoralisé, et affaibli. »

Le Chef d’Etat-major général des FARDC a fait ces déclarations à Goma, alors que les FARDC viennent de boucler un mois de campagne militaire face aux troupes du CNDP dans les territoires de Masisi et de Rutshuru. Le bilan de ce mois de campagne militaire est toujours placé sous le signe de « secrets militaires ». Radio Okapi

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 20:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Général Kayembe : « Avec les pertes subies, le CNDP est démoralisé et affaibli »

  • Boum ye

    Si progression il y a, le commandement de l'opération est dirigé par un brave soldat, si on nous cache pas Mbuza mabe est peut être derrière parce qu'il n'est plus à Kitona.Le dommage collatéral ezangaka te, baza na bandeko na bango ya civil comme otage ou boucliers humains frappe-les bon sang...

    Mbedre zolo

    Posté par dodo mwamba, 01 octobre 2008 à 07:30 | | Répondre
Nouveau commentaire