LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

26 août 2008

Un complot pour assassiner Barack Obama à Denver déjoué (photo. Tharin et Shawn)

barack_obamaPlusieurs personnes ont été arrêtées à Denver, dans l'ouest des Etats-Unis, et sont soupçonnées d'avoir voulu tuer le candidat démocrate à la Maison Blanche, a indiqué une chaîne de télévision américaine lundi 25 août, dans la soirée. Barack Obama est attendu dans cette ville du Colorado en milieu de semaine pour y prononcer son discours d'acceptation de l'investiture à la présidentielle devant les délégués de la convention démocrate. Une porte-parole du FBI, Kathy Wright, a confirmé l'ouverture d'une enquête par le Bureau fédéral mais s'est refusée à donner plus de précisions.v_6_ill_1087868_tharin_gartrell_658464

Tharin Gartrell, 28 ans, a été arrêté dimanche dans une banlieue est de Denver. Dans son camion, les policiers ont retrouvé deux fusils dont un avec une lunette, un gilet pare-balles, des boîtes de munition, des talkie-walkies et de la drogue, a précisé un porte-parole de la police. Un autre homme – Shawn Robert Adolph – a été interpellé, selon la chaîne. Il était en possession d'une croix gammée et pourrait avoir des liens avec les groupes suprématistes et racistes blancs. L'un des deux hommes a indiqué aux autorités qu'ils "allaient tirer sur Obama depuis une position très favorable, avec un fusil à une distance de 750 yards [un peu plus de 680 mètres]", selon la chaîne CBS4Denver. Un troisième homme – Nathan Johnson – a aussi été arrêté. Il a affirmé aux services de police que les deux hommes prévoyaient de tuer Barack Obama lors de son discours d'acceptation. Nathan Johnson et son amie, Natasha Gromek, sont aussi inculpés pour possession de drogue.

Le bureau du procureur de Denver a prévu une conférence de presse mardi 26 août. Cependant, le procureur Troy Eid a déclaré aux médias locaux qu'il ne pensait pas que la vie d'Obama était véritablement menacée. Le complot présumé fait l'objet d'une enquête du "Secret Service", une agence fédérale mandatée par le Congrès qui coordonne la sécurité à l'occasion de la convention démocrate ouverte depuis lundi à Denver, en collaboration avec 55 agences gouvernementales incluant le FBI et la CIA.

v_6_ill_1087869_nathan_johnson_658469"Nous avons été informés de cette question ce soir par les services de police d'Aurora. Les agences fédérales travaillent main dans la main avec la police de Aurora. Comme le cas fait encore l'objet d'investigations, il n'y a pas grand chose que nous puissions dire à ce stade", a déclaré le procureur Eid dans un communiqué cité par le journal local Rocky Mountain News. "Nous pouvons dire ceci : nous sommes absolument confiants dans le fait qu'il n'y a pas de menace crédible contre le candidat, la convention démocrate ou la population du Colorado", a affirmé le procureur.

Dans un pays qui se remet encore des attentats du 11 septembre 2001 et où le spectre des assassinats politiques, comme celui de John F. Kennedy en novembre 1963, hante encore les mémoires, les autorités ont mis en place des mesures renforcées de sécurité pour la convention démocrate. Entre 3.000 et 5.000 policiers ont été mobilisés pour patrouiller dans les rues de Denver, ville de deux millions d'habitants avec sa périphérie, perchée à 1.600 mètres d'altitude dans les montagnes Rocheuses du Colorado.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 17:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Un complot pour assassiner Barack Obama à Denver déjoué (photo. Tharin et Shawn)

Nouveau commentaire