LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

23 août 2008

JO/Football: l'Argentine bat le Nigeria 1-0 et conserve son titre / Or et doublé 5000-10.000 m pour l'Ethiopienne Dibaba

CPS_IAN39_230808091254_photo01_photo_default_512x421L'Argentine est parvenue à conserver son titre de championne olympique de football, sous une chaleur accablante, en prenant sa revanche (1-0) contre le Nigeria - qui l'avait battue en 1996 -, sur un but de di Maria et une passe décisive de Messi, samedi au "Nid d'oiseau" de Pékin.

Les Africains, qui s'étaient imposés en finale à Atlanta (3-2), glanent leur seconde médaille olympique. Le bronze était revenu la veille au Brésil, facile vainqueur de la Belgique (3-0).

L'histoire se répète en revanche pour la génération Messi, sacrée championne du monde des moins de 20 ans en 2005 après avoir battu successivement le Brésil puis le Nigeria (2-1)...

Que ce fut chaud! Pas sur le plan du jeu, plutôt tiède. Mais les joueurs ont dû évoluer par une température infernale, près de 35°C sans le moindre frémissement de brise. De quoi s'interroger sur la programmation d'une finale de football un 23 août à Pékin, à midi (04h00 GMT), c'est-à-dire aux aurores en Europe et en Afrique, et au beau milieu de la nuit aux Amériques...

L'arbitre lui-même prit l'initiative rare d'inviter les protagonistes à se désaltérer par deux fois (30, 70), profitant d'un arrêt de jeu. Comme dans les temps morts du hand, les entraîneurs en profitaient pour remobiliser leurs troupes.

De la volonté, il y en eut pourtant. Présents dans les duels, proposant un jeu construit autour des milieux offensifs Isaac et Obinna, les vagues vertes nigérianes déferlaient sans mollir.

CPS_IAN39_230808091254_photo02_photo_default_512x269La charnière argentine Garay-Pareja tenant bon, les Africains se faufilaient sur les côtés et se procuraient ainsi les meilleures occasions, avec un nombre incalculables de centres. Okonkwo, Adeleye, Kaita et Ajilore, débordant d'énergie et sur les ailes, étaient au service mais la réception demeurait déficiente: Obinna et surtout Odemnwingie manquaient invariablement les offrandes. Quand ce n'était pas le gardien Romero qui s'interposait, comme sur ce ballon filant vers son soupirail (85).

Volontaire, di Maria le fut aussi. L'ailier argentin était récompensé de son activité incessante sur le front offensif par le but de la victoire (58), lorsqu'il conclut d'une frappe piquée-lobée une course depuis le milieu de terrain sur une passe de Messi.

Ce dernier, probable meilleur joueur du tournoi, eut du mal à rentrer dans son match, entre des pertes de balle, une imprécision inhabituelle et la surveillance de ses cerbères. Samson Siasia, le sélectionneur nigérian, avait mis en garde ses hommes: "Défendre contre Messi sera notre plus grande tâche".

Seulement, le but de di Maria contraignait les Aigles à s'envoler vers l'attaque, libérant ainsi des espaces que Messi fit siens. Le grand joueur et avec lui le spectacle étaient revenus. Il mettait en orbite Agüero, qui tirait au-dessus (75), puis partait seul au but, mais Apam effectuait le tacle parfait (78). Des tirs nigérians frôlant le montant de Romero ponctuaient une fin de partie haletante.

Mascherano, unique rescapé de l'épopée athénienne, devient le premier joueur avec deux médailles d'or. Mais le dernier mot revient à di Maria, qui s'était émerveillé après la gifle infligée au Brésil: "Que demander de plus? J'ai gagné ma place, je joue bien en ce moment et nous venons de signer une victoire historique. Il n'y a pas grand-chose à ajouter, n'est-ce pas?" Juste un but en finale.

CPS_IAM79_220808213554_photo00_photo_default_333x512JO: or et doublé 5000-10.000 m pour l'Ethiopienne Dibaba

L'Ethiopienne Tirunesh Dibaba a remporté la médaille d'or du 5000 m des Jeux de Pékin, vendredi soir, et devient la première femme à réaliser le doublé olympique 5000/10.000 m.

En 15 min 41 sec 40, Dibaba a précédé la Turque Elvan Abeylegesse (15:42.74) et sa compatriote Meseret Defar (15:44.12).

Dibaba, 22 ans, avait remporté vendredi dernier le premier titre olympique de sa jeune carrière en gagnant le 10.000 m. Abeylegesse avait terminé là aussi deuxième.

Médaillée d'or du 5000 m à Athènes, où Dibaba avait pris le bronze, Defar n'a pu suivre l'accélération progressive de sa compatriote, qui s'est détachée à l'entrée du dernier virage.

Soeurs ennemies, Dibaba et Defar se sont donné néanmoins l'accolade à l'issue d'une course qui a démontré la supériorité de la plus jeune.

Dibaba, quadruple championne du monde en plein air, avait déjà réalisé le doublé, aux Mondiaux 2005 à Helsinki. Elle peut être considérée désormais comme la plus grande athlète de demi-fond de l'histoire.

Elle était devenue la championne du monde la plus jeune en 2003 à Paris/Saint-Denis, quand elle avait conquis l'or du 5000 m à 18 ans et 3 mois.

Dibaba et Defar ne s'étaient pas affrontées directement cette année, ordre suprême de leur fédération nationale, qui veut préserver l'une et l'autre.

Mais, elles s'étaient fait la guerre par chronos interposés. Dibaba avait battu le 6 juin à Oslo le record du monde du 5000 m de Defar. Six semaines plus tard, à Stockholm, Defar, trop esseulée, avait échoué de peu à le reprendre (14:12.88 contre 14:11.15).

En finale olympique, elles ont été loin de ces standards. Elle n'avaient d'ailleurs aucun intérêt à prendre l'initiative, attendant l'une et l'autre le dernier tour. Surtout Dibaba, qui a couru trois fois en une semaine. C'est ainsi que le 1re km a été couvert à une allure de sénatrice (3:39.20).

Seule Abeylegesse, la Turque d'origine éthiopienne, a essayé de changer le cours des choses, accélérant à deux tours de la fin. Avant que Dibaba, reine d'Ethiopie, ne s'envole.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur JO/Football: l'Argentine bat le Nigeria 1-0 et conserve son titre / Or et doublé 5000-10.000 m pour l'Ethiopienne Dibaba

Nouveau commentaire