LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

06 juin 2008

Bemba se pourvoit en cassation !

bembaAttaqué mais pas abattu, Jean-Pierre Bemba ne perd pas l’espoir de comparaître devant la CPI avec le statut d’un homme libre. Ses avocats ont décidé de relancer, ce vendredi 6 juin, la procédure visant une libération provisoire moyennant le paiement d’une caution ou assortie d’autres conditions. Hier jeudi 5 juin, la Cour d’appel de Bruxelles a rejeté la demande d’annulation du mandat d’arrêt contre Bemba lancé par la CPI.

Il y a de l’évolution à Bruxelles où Jean-Pierre Bemba comparaît devant les cours et tribunaux belges en attendant son prochain transfert à la Haye pour répondre des crimes commis, entre 2002 et 2003, par ses hommes à Bangui. Le problème, au jour d’aujourd’hui, n’est plus de savoir si Jean-Pierre sera extradé à la Haye. Il le sera de toute évidence. La Cour d’Appel de Bruxelles, en effet, a débouté les avocats de la défense qui se battaient pour la nullité du mandat d’arrêt lancé le 23 mai dernier par la CPI.

Les juges belges ont soutenu qu’il était hors de question de libérer Bemba sans condition. Mais la même Cour a aussi estimé qu’il était, à ce stade, prématuré de répondre à la demande de mise en liberté provisoire. Cela, du moment que la première question n’avait pas encore été vidée. Ce faisant, la Cour d’Appel de Bruxelles a ouvert une brèche dans laquelle se sont engouffrés les avocats de Bemba. Le désormais célèbre Maître Aimé Kilolo a, alors, annoncé qu’une autre procédure serait relancée pour obtenir une libération provisoire de Igwe. Libération provisoire assortie de conditions comme le paiement d’une caution.

Curieuses coïncidences

L’arrêt de la Cour d’Appel de Bruxelles est tombé pendant que, à New York de l’autre côté de l’Atlantique, Luis Moreno Ocampo, Procureur de la CPI, justifiait l’existence de cette juridiction internationale. Luis Moreno Ocampo était allé faire condamner le Soudan qui, selon le Procureur, refuse de lui livrer deux inculpés : un membre du Gouvernement chargé des Questions humanitaires du nom de Ahmad Harun et Ali Kushayb.

Un jour plus tôt, c’est-à-dire, le mercredi 4 juin, on apprenait l’acquittement, par la justice américaine, d’un officier américain poursuivi pour le massacre d’une vingtaine de civils irakiens. Massacre commis pour venger un soldat américain tué dans une embuscade au Nord de l’Irak en 2005. Il est vrai que les USA n’ont jamais signé le Statut de Rome. Mais ce qui a dégoûté plus d’un, c’est le silence qui a entouré ce procès. On n’a pas entendu les organisations de défense des droits de l’homme s’en offusquer. Ni la très célèbre HWW, ni la FIDH, encore moins les médias internationaux. Pis, personne n’a osé remonter jusqu’à George Bush le Président américain qui avait dépêché son corps expéditionnaire en Irak.

Les bembistes regagnent la rue

A Gemena, ville du Sud-Ubangi en province d’Equateur, les partisans de Jean-Pierre Bemba ont manifesté en signe de soutien à leur chef. Ils ont prié leur Dieu pour que Bemba retrouve la liberté. Dans un mémo remis à l’Administrateur du Territoire de Gemena, le président fédéral du MLC Sud-Ubangi a dénoncé l’attitude hypocrite du Gouvernement de la RDC qui s’est ‘‘empressé de prendre acte de l’arrestation de Jean-Pierre’’. La Prospérité

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Bemba se pourvoit en cassation !

Nouveau commentaire