LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

31 mai 2008

Bemba : marche de soutien avortée ! Kenya, l'exemple qui inquiète le MLC... Wait and see !

CPSCe samedi 31 mai à Kinshasa, le MLC a renoncé à battre le macadam. Officiellement, le Gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta, s’est déclaré incapable d’encadrer les nombreux partisans de Bemba. Pendant ce temps à Bruxelles, le Collectif des avocats de Bemba, piloté par le bâtonnier Pierre Legros et Maître Aimé Kilolo Musamba, a présenté des garanties solides à la Chambre de mise en accusation de la Cour d’appel de Bruxelles pour obtenir la liberté provisoire du Sénateur. Parmi ces garanties, la présence en Belgique de la famille biologique de Jean-Pierre, son engagement sur l’honneur à se présenter à toutes les convocations de la CPI, le versement d’une caution et le planning politique futur et passé de Bemba.

La justice belge a une semaine pour rendre sa décision.

Plus rien ne peut justifier la détention en continue du Sénateur. Ils sont déterminés à se battre jusqu’à ce qu’ils obtiennent de la justice belge que Jean-Pierre Bemba comparaisse devant la CPI en homme libre. Les avocats de la défense, conduits par le bâtonnier Pierre Legros et Maître Aimé Kilolo Musamba, ont présenté toutes les garanties, à leurs yeux, suffisantes pour obtenir gain de cause.

A moins qu’il y ait acharnement. Maître Legros insiste sur le fait que Jean-Pierre Bemba est une personnalité politique très importante. Il a une vie publique. Le calendrier de ses activités politiques à venir est connu. Jean-Pierre est attendu dans les jours qui viennent au Parlement allemand dans le cadre d’une conférence, il a des émissions sur des chaînes de télévision publiques européennes.

Legros ajoute que Bemba n’est pas un homme qui peut fuir, ni se dérober de ses obligations, ni se cacher pour échapper à la CPI. Autre chose, Legros soutient que chaque déplacement de Bemba devrait, s’il est libéré provisoirement, être autorisé par son juge d’instruction. Réponse de la Cour d’appel de Bruxelles dans une semaine. Les propos des avocats de Jean-Pierre ont redonné de l’espoir à ses nombreux partisans.

Ceux-ci commencent à y croire depuis qu’ils ont eu connaissance du calendrier d’audiences de la CPI. Selon le calendrier initial, Jean-Pierre Bemba aurait déjà comparu le 26 mai dernier à 16h45 TU, dans la salle d’audiences préliminaires chambre 3 à la Haye. Si les choses s’étaient passées selon le plan de la CPI, l’audience du 26 mai se serait déroulée à huis clos. La CPI vient d’annoncer qu’elle révisera le calendrier d’audiences en prenant en compte le développement du dossier.

Toutes ces ‘‘brèches’’ ne calment toujours pas la colère des bembistes qui rougissent de voir leur leader derrière les barreaux. Les bembistes sont très convaincus que si la détention provisoire de Bemba devrait se poursuivre, il faudrait comprendre qu’il y a anguille sous roche. Cela reviendrait à dire que les bembistes ne croiront plus jamais à l’indépendance des cours et tribunaux occidentaux.

Dans leur hystérie, les partisans de Bemba les plus extrémistes lui reprochent de s’être incliné devant le verdict de la Commission électorale indépendante au second tour de la présidentielle. Certains estiment que si Bemba avait contesté les résultats, il aurait contraint le Chef de l’Etat à un partage du pouvoir.

On cite l’exemple qui fait école, chez les ‘‘révolutionnaires africains’’, du Kenya avec Raila Odinga, Marc Ravalo. à Madagascar. C’est comme si, dans leurs têtes, Bemba avait mal fait de s’engager sur la voie d’une opposition républicaine et forte face au pouvoir établi. Pour manifester leur soutien inconditionnel à Jean-Pierre Bemba dit Igwe, ses partisans envisageaient d’organiser une manifestation monstre ce samedi 31 mai dans les rues de Kinshasa.

Aux dernières nouvelles, la marche a été reportée sine die. Le Gouverneur PPRD de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, s’est déclaré incapable d’assurer la sécurité des manifestants. On craint d’éventuels débordements. A quoi aura servi la violence du moment que ‘‘l’ennemi potentiel’’ n’est pas en face ? François Muamba, Secrétaire général du MLC, a lancé un appel au calme. La Prospérité

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Bemba : marche de soutien avortée ! Kenya, l'exemple qui inquiète le MLC... Wait and see !

Nouveau commentaire