LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

30 mai 2008

Bemba, qui reste détenu, va en appel... Kinshasa se prépare !

133114La chambre du conseil de Bruxelles a refusé sa mise en liberté provisoire. Il va en appel ce jeudi. Violences lors de manifs pro-Bemba en Equateur.

La chambre du conseil de Bruxelles a décidé mercredi de maintenir en détention le chef de l'opposition congolaise, Jean-Pierre Bemba, arrêté samedi à son domicile de Rhode-St-Genèse sur mandat de la Cour pénale internationale.

Son avocat, le bâtonnier Pierre Legros, avait plaidé que M. Bemba n'avait aucune intention de se soustraire à la justice internationale et pouvait donc être remis en liberté en attendant son procès. Ce jeudi, il fera appel de la décision de la chambre du conseil devant la chambre des mises en accusation, qui se prononcera dans les huit jours.

Intérêts belges visés

Pendant ce temps, dans la région d'origine de M. Bemba, l'Equateur (nord-ouest du Congo) le gouverneur de province, José Makila (du parti de M. Bemba, auquel il ambitionne de succéder pour diriger la formation) a annoncé mercredi la suspension de toute manifestation de soutien au prisonnier après des dérapages xénophobes en début de semaine. "J'ai demandé à ce que toutes les manifestations soient suspendues jusqu'à nouvel ordre, sur tout le territoire de l'Equateur, parce que les manifestants s'attaquent aux expatriés", a-t-il déclaré à l'AFP.

Lundi à Mbandaka, capitale de l'Equateur, des partisans de M. Bemba avaient lancé des pierres contre les installations de la Mission de l'Onu au Congo (Monuc). Mardi à Gemena, ancien bastion de Bemba à environ 500 km au nord de Mbandaka, les bureaux d'ONG, notamment financées par la Belgique, ont été saccagés par des manifestants.

Une justice "impartiale"

Le gouverneur, apparenté à Jean-Pierre Bemba, a souligné que les autorités belges n'avaient fait "que respecter leur engagement vis-à-vis de la CPI en procédant à l'arrestation" du chef du MLC.

"Nous devons laisser la justice faire son travail, et nous savons que la justice occidentale est impartiale", a poursuivi le gouverneur de l'Equateur - qui est le seul membre de l'opposition à occuper ce poste.

"Nous ne voulons que la libération provisoire de Jean-Pierre Bemba, qui s'est dit prêt à répondre aux questions de la CPI. Mais il doit pouvoir préparer sa défense dans de bonnes conditions", a-t-il ajouté.
M.F.C. (avec AFP)

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Bemba, qui reste détenu, va en appel... Kinshasa se prépare !

Nouveau commentaire