LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

29 avril 2008

RDCongo: l'ONU dément avoir couvert des trafics impliquant des Casques bleus

134567L'ONU a démenti lundi une information de la BBC selon laquelle elle aurait couvert, pour raisons politiques, des trafics d'or et d'armes impliquant des Casques bleus indiens et pakistanais déployés en 2005 en République démocratique du Congo (RDC).

"Le reportage de la BBC est basé sur des allégations datant de deux ou trois ans, qui ont fait l'objet d'une enquête de l'OIOS" (Bureau des services de contrôle interne de l'ONU), a déclaré une porte-parole, Marie Okabe.

"Les éléments nouveaux présentés (...) relèvent de la rumeur ou proviennent de sources telles que des chefs de milice, dont l'intégrité et les motivations sont très discutables puisqu'ils ont été arrêtés et emprisonnés par les soldats de la Monuc" (Mission de l'ONU en RDC), a-t-elle dit.

"L'affirmation selon laquelle l'ONU a étouffé des allégations de trafics d'armes de la part de ses Casques bleus, en raison de leur sensibilité politique, est fausse", a ajouté Mme Okabe.

En mai 2007, la Monuc avait annoncé qu'elle enquêtait depuis l'année précédente sur des "trafics présumés" d'or et d'armes impliquant des Casques bleus déployés en 2005 en Ituri, dans le nord-est de la RDC.

Cette annonce intervenait après la publication, par la BBC, d'un reportage faisant état de l'implication présumée de Casques bleus du contingent pakistanais dans de tels trafics avec des miliciens du Front nationaliste et intégrationniste (FNI), un des cinq groupes armés alors actifs en Ituri.

La BBC affirmait que le trafic avait débuté en 2005 et citait des témoins de tractations entre d'une part des Casques bleus pakistanais et d'autre part des négociants locaux et des miliciens du FNI, en particulier les commandants "Kung-fu" et "Dragon", à Mongwalu, site aurifère de l'Ituri.

Dans une nouvelle information diffusée lundi, la BBC indique que des soldats indiens étaient également impliqués dans les trafics et que des personnels de l'ONU proches de l'enquête lui ont affirmé avoir été dissuadés de poursuivre leurs recherches pour des raisons politiques.

Le Pakistan et l'Inde sont deux des plus gros contributeurs de troupes aux opérations de maintien de la paix de l'ONU.

"L'enquête de l'OIOS a établi des cas de conduite répréhensible de la part d'une poignée d'individus mais n'a pas trouvé de preuves de mauvaise conduite systématique. Les allégations de trafic d'or concernent trois personnes et l'on doit se garder de ternir la réputation de la totalité du contingent fourni par un pays à l'ONU, sur la base des actes de quelques-uns", a encore dit Mme Okabe.

A l'issue de l'enquête, l'ONU avait demandé aux autorités pakistanaises de sanctionner les soldats impliqués, ainsi que leur commandant, selon une lettre adressée à la BBC le 15 avril par Jean-Marie Guéhenno, chef des opérations de paix de l'ONU, et publiée lundi.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 04:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur RDCongo: l'ONU dément avoir couvert des trafics impliquant des Casques bleus

Nouveau commentaire